Ariol – Copain comme cochon (Emmanuel Guibert & Marc Boutavant – Bayard BD)

Autant l’avouer tout de suite, Titeuf de Zep m’a toujours plongé dans des abîmes de perplexi­té. Autant je suis épaté par la technique de son travail, autant les histoires du gamin à la houppe ne réveillent aucun souve­nir fugace. Ça peut être drôle, efficace, provo­ca­teur mais ce n’est jamais pour moi synonyme d’enfance. Alors peut-être que j’ai eu une jeunesse dorée ou épargnée mais je me recon­nais bien plus dans Ariol et ses grands yeux ouverts sur le monde, son copain Ramono qui aime bien faire les choses un peu dange­reuses, son rapport aux adultes et aux autres. Voilà un vrai petit cousin au petit Nicolas. Et le dessin de Marc Bouta­vant est aérien et tendre comme je les aime. 

papi dans l'eau
cliko cliko

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

2 commentaires

  • allez un petit commen­taire moi le petit nicolas ça m’a toujours gonflé et je ne comprend toujours pas pourquoi on en fait tout un patacaisse. pour ariol le dessin à peine esquis­sé me parait diffi­cile à saisir faudrait voir les histoires mais mon chouchou c’est jojo geerts voila un auteur qui saisit à merveille l’enfance le truc c’est que chacu­na ressens tout ça avec son vécu 

  • Ah ah, enfin Raoul !! Homme de peu de foi, c’est super Ariol (et Jojo aussi d’ailleurs, c’est pour ça que j’en parle plus haut). 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *