Britain at play (W. Heath Robinson – Duckworth Overlook)

une haleine de vache

Après un ouvrage consacré aux bizarres inventions de Robinson, Duckworth Overlook continue un délicieux travail de réédition des dessins de ce grand illustrateur anglais en se focalisant sur les loisirs british. Golf, sports d’hiver, pêche/chasse et d’autres activités variées remplissent ce riche ouvrage de 200 pages environ. La qualité de reproduction semble meilleure que pour son prédécesseur (cf. ici) pour atteindre un niveau honnête.
Pour tout dire, plus je regarde les dessins de Robinson, plus je suis frappé par l’influence qu’il a pu avoir sur le Moebius des années 70 et je retrouve les mêmes plaisirs graphiques que j’ai pu avoir à l’époque où j’ai découvert Métal Hurlant. Il est en train de devenir un de mes illustrateurs favoris :-)

l'important c'est la chute

tea time

interception




  • 15 commentaires

    • raoul ketchup dit :

      Et on te comprend qu’elle belle lisibilité graphique qui va à l’essentiel pour amener le lecteur jusqu’à la chute. ;o)

    • raoul ketchup dit :

      Sorry Li-an j’avais pas lu ton dernier commentaire ! ;)

    • Li-An dit :

      Quel dernier commentaire ?

    • raoul ketchup dit :

      c’est rigolo le commentaire précédent aurait du se trouver sur le billet précédent j’ai dû faire une fausse manip . Sans commentaire :)

    • olivier dit :

      « interception » est très belle …et j’aime bien son traitement de la foret au fond :-)

    • Li-An dit :

      Oui, ses arbres sont toujours très intéressants: simplifiés sans être bateau…

    • raoul ketchup dit :

      Il ya un petit coté Avoine non?

    • Li-An dit :

      Bon, ça suffit comme ça les commentaires incompréhensibles, Raoul !

    • Raymond dit :

      Merci pour ce billet ! J’adore Heath Robinson depuis que je l’ai découvert pendant des vacances en Angleterre il y a une trentaine d’années. J’étais alors en « sevrage aigu » de BD (il y avait bien 2000 AD dans les kiosques mais je trouvais ce journal totalement nul) et j’avais pu « trouver un refuge » auprès de vieux illustrateurs dans son genre (c’est là aussi que j’ai découvert Dan Dare). J’en ai même ramené des posters, qui ont malheureusement mal supporté mes déménagements.

      Il faudra que je trouve ton livre.

    • Raymond dit :

      Je remarque que je digresse beaucoup… désolé ! Pour ce qui concerne Moebius, je n’ai jamais constaté de véritable similitude de style. Il est vrai qu’on retrouve une malice semblable chez les deux dessinateurs, mais il y a une finition du dessin et un sens du détail chez Heath Robinson qui n’apparait pas tellement chez Moebius.

    • Li-An dit :

      Ah c’est que tu ne connais pas assez bien l’oeuvre de Moeb. Il y a des horizons, des façons de simplifier le décor, voire même des pantalons qui m’y font furieusement penser (je pense à la période 70 plutôt).
      Pour ce qui est des bouquins récents, ils sont simples à trouver chez les revendeurs de la Toile.

    • raoul ketchup dit :

      Je ne cherchais pas à être hermétique Avoine est un illustrateur de dessins que l’on qualifiera d’humour poétique je n’ai hélas rientrouvé ou si peu sur le net pour illustrer mon propos:)

    • Li-An dit :

      Ah oui, Avoine. Il y a un peu de ça dans les profils des persos en effet :-=

    • glorb dit :

      Vivement le doctorat sur le « Trait du pantalon dans l’oeuvre moebiusienne de 1972 à 1974. Influences et mécanique textile. ». ;)

    • Li-An dit :

      On pourrait faire la même chose sur les pulls sans manche.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>