Sveta Dorosheva

Sveta Doroshe­va est israé­lienne et son travail, à la limite du manié­risme, possède une facture classique fascinante.

la danse de la mort

amour éternel

chapeau pointu

pique sylvestre

trio gagnant

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
,
Rejoindre la conversation

2 Commentaires

  1. says: Julien

    Sublime​.Et ces ornements,ce coté 1900,sont gracieu­se­ment repensés.Tiens,sans grand rapport,j’ai pensé à Marie-Chris­tine Demeure dont le travail puisait un peu dans cette culture ”classique”,à ses débuts.

  2. says: Li-An

    Ah, c’est rigolo, j’ai relu il y a très peu de temps son histoire de Cendrillon dans *Spirou. Mais je n’ai pas trouvé d’images 1900…

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *