OZ Magazine

ze show must go on

filles bleues

bavarde mammaire

Oz a été créée dans les années 60 en Austra­lie par des étudiants qui ont ensuite conti­nué l’aven­ture à Londres. Magazine under­ground abordant la sexua­li­té, les drogues et la politique, ils ont eu droit à des poursuites pour ”incita­tion à la débauche”. Mais le méchant juge qui leur en voulait a fini par être mordre la poussière. Je n’avais jamais enten­du parler de ce magazine avant aujourd’­hui. Les couver­tures sont parti­cu­liè­re­ment soignées et justi­fient ce billet.
Pour les curieux, Richard Neville, un des cofon­da­teurs du magazine, raconte son expérience du Londres de l’époque dans un livre paru en France chez Rivages Rouge : Hippie hippie shake.

–merci à Étienne pour les précisions.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
,
Rejoindre la conversation

7 Commentaires

  1. says: Totoche

    Ah ouais, c’est très typé seveun­tizes : ça me fait vache­ment penser à Pellaert.
    Dans le n° 4, il semble y avoir une histoire sur De Gaulle ! Mais on ne sait pas si c’est à la plage ou au bureau !!!
    Sinon, c’est beau l’Australie ?

  2. says: Boyington

    Li-An > tu peux éventuel­le­ment faire un don à la média­thèque de mon bled ;-). Ben ouais, parce que chez moi y a plus de place non plus…

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *