Les gravures de George Malakov

George Malakov (1928 – 1979) est un illus­tra­teur /​graveur ukrai­nien très connu dans son pays, notam­ment pour son travail sur le Décamé­ron.

Son travail semble surtout histo­rique avec une belle quali­té humoris­tique qui n’est pas sans rappe­ler le travail de Magnus avec ces femmes déver­gon­dées et fortes dans un contraste noir et blanc très fort.

george-malakov-04
george-malakov
george-malakov-01
george-malakov-02
george-malakov-03

#Mots-clefs :

!ABC Pour signa­ler une erreur ou une faute de français, veuillez sélec­tion­ner le texte en question et cliquer sur l’icône R en bas à gauche.

fille boutique inktober2021 opt 2
Partagez ce contenu

12 commentaires

  1. C’est costaud,résolu;avec cette pointe de finesse et de joie commu­ni­ca­tive qui embal­le­ront le visiteur moyen du Blog de Li An.Miam!(ça m’a ramené un peu à certaines voies emprun­tées par Joubert)

    • Le visiteur de ce blog n’est jamais moyen ! Sachez le, jeune Julien ! Joubert a touché à telle­ment de choses que c’en est une encyclo­pé­die des techniques graphiques.

    • Et là, tout de suite, ça fait un commen­taire qui marque le monde. On s’éloigne du bruis­se­ment insigni­fiant de Facebook. C’est pas beau, ça ? Cette affir­ma­tion à la face de l’Univers ?

    • C’est le Décamé­ron, M.Robin ! :-) C’est un peu pour ça que je citais Magnus, il y a un côté un peu ”pute” si j’ose dire qui ne me déplaît pas.

  2. D’accord avec Li-An. C’est le côté grivois qui me plaît le plus dans ces gravures. Parce que des virtuoses du genre, il y en a plein. Des génies du noir et blanc, du petit coup de gouge au bon endroit, de la pupille qui étincelle…Mais l’éro­tisme (trèèèès léger) ajoute un petit côté moderne, sur une technique qui ne l’est pas trop. Ça fait la différence.

    • En effet, le mélange ”BD italienne des années 70” et excel­lente technique lui permet de rentrer dans l’His­toire de l’Art selon Li-An.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.