Chizhikov illustre Le Magicien de la Cité d’Émeraude

J’adore le travail de Chizhi­kov (ou Chiji­kov), il y a une fraîcheur dans le trait, les couleurs sont loin d’être primaires et il arrive à faire passer une part de grotesque et d’étrange. Ici, il illustre Le Magicien de la Cité d’Éme­raude de L. Frank Baum et son univers d’Oz.

chizhikov-magicien-cite-emeraude_04

chizhikov-magicien-cite-emeraude_03

chizhikov-magicien-cite-emeraude_02

chizhikov-magicien-cite-emeraude

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
, ,
Rejoindre la conversation

2 Commentaires

  1. juliensays: julien

    le ”Aucun commen­taire” est une insulte au travail de Chizhikov!Il y a la fraîcheur,une humeur communicative,une finesse trait/​couleur d’emblée et plus encore en s’y attardant…Une espèce de ferveur,de joie ample,comme marte­lée d’un grand rire sonore.

    1. Li-Ansays: Li-An

      Heureu­se­ment que tu es là pour réparer cette injus­tice. Visible­ment, les gens ont la flemme de mettre des commen­taires en ce moment.
      C’est vraiment un dessin qui met de bonne humeur, je suis bien d’accord.

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *