Le pont dans la vase ( Chomet & Chevillard – Glénat)

Il faut bien l’avouer, la parution du Pont dans la vase chez Glénat a été une surprise de taille. Chomet (au scéna­rio) et Chevillard explorent en quatre tomes parus entre 1993 et 2003 un univers post-apoca­lyp­tique bien parti­cu­lier : un monde très proche visuel­le­ment de la fin du XIX° est en train de sombrer… dans la boue. La Science est devenue une sorte d’archéo­lo­gie à la recherche d’objets prove­nant d’un passé qui ressemble au monde du XX° siècle tel que nous le connais­sons mais menée par des incapables qui pensent qu’un tuba est un réser­voir d’eau potable. Camille Park, jeune fille obligée de se traves­tir en homme pour suivre les cours à l’Uni­ver­si­té, se révèle bien plus intel­li­gente mais quel avenir il y a‑t-il pour une jeune femme intel­li­gente dans un monde mené par des hommes pervers et bornés ?
Chomet est surtout connu pour son travail dans l’ani­ma­tion avec La vielle dame et les pigeons dont les décors ont été réali­sés avec De Crécy et surtout Les Triplettes de Belle­ville (dont les décors font débat cf. commen­taires). Les deux ont aussi réali­sé en colla­bo­ra­tion deux albums BD (que je n’ai pas lu ou du moins dont je n’ai aucun souve­nir). En farfouillant sur le Web, j’ai vu qu’il avait débuté chez Futuro­po­lis (un truc à farfouiller chez les bouqui­nistes, tiens) et je ne sais toujours pas pourquoi il n’est pas passé par la case Assoce (comme De Crécy d’ailleurs). Il conti­nue à réali­ser des films d’ani­ma­tion avec toutes les souffrances inhérentes à ce métier de masochiste et le Web annonce une nouveau­té pour 2009 après de multiples déboires.
Évidem­ment, vous me connais­sez, c’est au départ surtout le dessin de Chevillard qui m’a tapé dans l’oeil. Le premier tome est une magni­fique réussite avec des décors et des person­nages ébourif­fants qui servent à merveille l’uni­vers déjan­té de Chomet. Vu leurs occupa­tions respec­tives, les albums verront une parution erratique avec un dessin toujours intéres­sant mais moins specta­cu­laire. Il aurait travaillé avec Corcal chez Fluide mais je ne sais rien là-dessus (il faudrait que je dégotte ces histoires) et il gagne mainte­nant plein d’argent dans le jeu vidéo (vous savez, les Lapins Crétins…).

dormir en cours

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
,
Rejoindre la conversation

18 Commentaires

  1. Jérômesays: Jérôme

    A noter que si De Crécy a bossé sur La vieille dame et les pigeons, il n’a rien fait sur Les Triplettes… C’est d’ailleurs le problème : certains évoquent un casus belli à la Roca…

  2. Li-Ansays: Li-An

    Ah oui, je me rappelle avoir enten­du parler d’un truc de ce genre. Je corrige le billet en atten­dant d’avoir des infos vérifiables.

  3. juliensays: julien

    Admirable dessi­na­teur Hubert Chevillard!J’ai toujours ces 4 tomes,et les histoires qu’il avait dessi­né pour Pavillon Rouge.Ces 4 tomes illus­trent brilla­ment les déboires,l’aventure,les expériences de la mise en couleurs…Je me souviens aussi du gros procés d’inten­tion fait à S.Chomet,accusé d’avoir plagié-tel un Roca‑N.de Crécy…Or,le travail de Chevillard,de O’Groj également(tant pour le trait que pour le traite­ment de la lumière,des couleurs)et les BD de Chomet(”Monsieur Fantasio”en 1987 par exemple)démontrent sans ambigui­té que c’est une meme famille graphique,échappée des Cromwell,Edith,Riff’Rebs,Quwack…
    Quant au ”PONT DANS LA VASE”…C’est un projet ambitieux,remarquable mais le temps écoulé entre les tomes 3 et 4 ont semble t’il,émoussé tant le plaisir des auteurs que des lecteurs…Ne devait-il pas en avoir un 5éme ?
    PS ”monsieur fanta­sio” était l’adap­ta­tion d’une pièce jouée à Angou­leme en janvier 87,”le secret des libellules”.

  4. Li-Ansays: Li-An

    Ah oui, avec Corcal dans Pavillon Rouge. Mais alors, on m’a trompé sur Fluide ?
    En effet, il y a une influence Asylum, j’ai oublié de le noter. En tous les cas, le tome 4 ne boucle pas l’his­toire. Et merci pour toutes les autres infos.

    1. Arnaudsays: Arnaud

      Non non, Corcal et Chevillard ont bien bossé ensemble pour Fluide à la fin des années 90. C’était très bon, j’aimais beaucoup.

  5. Provisussays: Provisus

    Nicolas De Crécy n’a effec­ti­ve­ment pas travaillé sur Les Triplettes de Belle­ville, ceux-ci sont attri­bués à un certain Evgeni Tomov. Un article collec­tif évoque le cas de nombreux emprunts sur lien mort. Aujourd’­hui les deux hommes sont fâchés…

  6. raoul ketchupsays: raoul ketchup

    si, si il y a bien des planches de chevillard qui sont passés dans Fluide je me rappelle avoir lu ça mais où ais-je bien pu ranger ces fameux numero ? 2, 3 pas plus il me semble.

    1. Li-Ansays: Li-An

      Rôhhh, il fait ça sérieu­se­ment le gars Lewis. Curieux de voir à quoi ressemble le dessin BD de Chevillard de nos jours.

        1. Li-Ansays: Li-An

          Je crains un peu : les scénars de Thond­heim pour les autres ne me convainquent pas toujours. Mais rien que pour soute­nir Chevillard

              1. jérômesays: jérôme

                Ok mais moi je signa­lais juste l’inter­view, intéres­sante qu’on ai lu ou pas le bouquin…

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *