Les mots bleus & La nuit je mens – Alain Bashung

Bon, j’ai changé la vidéo pourrie pour un clip réali­sé par Jacques Audiard (quand même plus classe). Et vous pouvez quand même écouter Les mots bleus, une chanson enregis­trée pour un collec­tif contre le SIDA. Je m’étais acheté des billets pour le concert de Bourges…Finalement je ne l’aurai vu qu’au Tampon alors qu’il était encore en pleine forme…

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
,
Rejoindre la conversation

10 Commentaires

  1. says: julien

    De BASHUNG je continuerai,encore et encore à écouter son ”DEHORS”,”ANGORA”…Ils sont aussi sur YOUTUBE,joliment illustrés,pour accom­pa­gner nos mélancolies.

  2. says: hectorvadair

    Entre lui et Guillaume Depar­dieu, ça fait quand même deux mecs de talent pas octogé­naires qui sont partis cette année.
    Too bad.
    En tous cas, j’espère qu’on atten­dra pas la mort d’un Kat Onoma pour lui dresser une couronne à lui.
    Dans le genre sombre et beau, on pourrait oser la comparaison.
    …Putains d’auteurs compo­si­teurs en France à peine recon­nus à leur juste valeur !

    Rest in peace Alain !

  3. says: Li-An

    Et ne parlons pas des rouquines carmé­lites (une associa­tion qui m’a toujours fait rêver)… (oh, je viens de comprendre la répartie)

  4. says: julien

    Sur France Inter,redif’ dés 21hOO d’un entre­tien et d’un concert(juillet dernier)…ça sera ”un velours sur le coeur”..?

  5. says: raoul ketchup

    Bizar­re­ment je ne suis pas trés sensible à la muzic de rodolphe burger ni à ses paroles d’ailleurs !

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *