George Barbier – Master of Art Déco (Hiroshi Unno – PIE International)

george-barber-master-art-deco-couv

Je ne pensais pas chroni­quer un bouquin avant sa sortie officielle en Occident mais, si ce livre consa­cré à George Barbier n’est prévu qu’en mars, il semble­rait qu’un reven­deur malin d’ Am… ait chopé des versions import…
Un petit livre (18x25,5 cm) mais bourré à craquer de repro­duc­tions d’illus­tra­tions de Barbier. C’est clair et délicat et prouve que la ligne claire peut être sensuelle. Le texte est en japonais et anglais (pas encore lu) et le livre est séparé en chapitres suivant les projets de Barbier. La maquette est plutôt girly et le gros travail de repro­duc­tion pèche un petit peu au niveau des filtres Photo­shop qui lissent les repro­duc­tions et accen­tuent les contrastes. C’est au final un livre très complet et acces­sible qui comble un gros vide quand on voit le nombre d’images de Barbier qui circulent sur la Toile. Mode, illus­tra­tions de romans, images décora­tives et même alpha­bet sont au rendez-vous.

le papillon, ça chatouille
le papillon, ça chatouille
Rester chic même sous la mitraille
Rester chic même sous la mitraille
Exhibitionnisme scandaleux
Exhibi­tion­nisme scandaleux
C'est parce qu'on l'étudie en classe, maman
C’est parce qu’on l’étu­die en classe, maman

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
Rejoindre la conversation

12 Commentaires

  1. says: Pierre

    Dans le métro parisien, je passais souvent devant une affiche figurant un agran­dis­se­ment géant d’un beau dessin, que je croyais bêtement de Erté. Le sujet de la réclame étant inintel­li­gible à cause d’une typogra­phie illisible (due à un maquet­tiste esthète mais manquant singu­liè­re­ment de sens commer­cial). Aussi croyais-je qu’il s’agis­sait de la promo­tion d’un ballet ou bien d’une exposi­tion sur la danse. Eh bien non ! Voyant pour la première fois l’affiche depuis le quai opposé, j’ai bénéfi­cié du recul néces­saire pour lire le sujet, en lettres dorées : Les mille et une nuits à l’ins­ti­tut du monde arabe. J’y suis donc allé, attiré par les parfums suaves de l’Orient, et l’on peut donc y voir le dessin de l’affiche dans on format origi­nal (moins de vingt centi­mètres de haut) qui est, de Georges Barbier bien sûr (ne vous gaussez pas de ma méprise s’il vous plait):

    http://​urban​pulse​.fr/​w​p​-​c​o​n​t​e​n​t​/​u​p​l​o​a​d​s​/​2​0​1​3​/​0​1​/​L​e​s​-​M​i​l​l​e​-​e​t​-​U​n​e​-​N​u​i​t​s​-​I​n​s​t​i​t​u​t​-​d​u​-​M​o​n​d​e​-​A​r​a​b​e​.​jpg

    Et j’en suis repar­ti avec le poster.

  2. says: Pierre

    Hé bien il faut y aller avec l’idée d’une expo plus cultu­relle que visuelle (beaucoup de texte à lire, et les enfants que leurs parents y avaient traînés, s’ennuyaient beaucoup : ”Papa elle est longue cette exposi­tion, elle dure au moins trois heures !”). Mais ça mérite le détour pour tous ceux qui s’inté­ressent aux contes de mille et une nuits, leur genèse, leur traduc­tion, leur diffu­sion, leur impact dans l’ima­gi­naire occidental …

  3. says: Ana

    8 and a half years later…

    I bought this one after long delibe­ra­tion (I couldn’t find any proper reviews online, and didn’t know whether every­thing was trans­la­ted, and whether the text itself was good), and…

    I was floored by the quali­ty of the book – both in the images itself, their number and selec­tion, and the text.
    The author really contex­tua­lizes Barbier’s work well.

  4. says: Li-An

    So my review was not good enough :-) The editor makes a very good work and the same author publi­shed some books about Harry Clarke or fanta­sy Islamic world that seems very nice.

    1. says: Ana

      Ha, nah, it would have been enough had Google led me to it.
      (Eh, I searched for the term ”review”, which neces­sa­ri­ly led me only to English blogs, unfortunately.
      Learning French and German on a more active level is on my To Do list.)

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *