Spectrum 17 (Cathy & Arnie Fenner – Underwood Books)

Tous les ans, le Spectrum nouveau paraît et tous les ans, on se demande un peu si CathyArnie Fenner vont nous faire regret­ter à moitié notre achat. Cette fois-ci, en le parcou­rant, je me suis dit que ce serait rigolo de voir si on pouvait retrou­ver toutes les images qui m’ont plu sur le Web.
Sous une couver­ture de Grego­ry Manchess, le bouquin encore plus épais que ses préde­ces­seurs (288 pages) consacre Al William­son comme Grand Master Award, peu avant sa dispa­ri­tion. L’intro­duc­tion de Arnie Fenner souligne le poids de la crise sur le marché de l’illus­tra­tion (moins d’argent, moins de pub, moins de pub, moins d’illus­tra­tions) mais, curieu­se­ment, ce flou édito­rial donne un des meilleurs recueils de la collec­tion à mon avis. Plus varié, moins ”pompier”. On y apprend aussi la mort de Bernie Fuchs ou Andrew Wyeth (le fils de N.C. Wyeth, dont le travail figura­tif est consi­dé­ré comme impor­tant aux States – j’ai vu un de ses tableaux au Moma à New York). On découvre aussi avec surprise que le 3° Corps d’Armée US a comman­dé une statue du Death Dealer grandeur nature de Frazet­ta.
Le grand ”vainqueur” de ce Spectrum cette année, c’est sans conteste Sam Weber [site] qui chope le Gold Award en publi­ci­té et le Silver Award en édito­rial (je rappelle que la sélec­tion et les prix sont décer­nés par un jury de profes­sion­nels). La partie publi­ci­té est la plus pauvre et je retiens surtout Jim Mahfood et Michael Whelan [site] [image] dont je ne suis pas très fan du travail en général (post baba cool très léché).
Omar RayanEn livres, Omar Rayyan [site] conti­nue sa série de couver­tures animalières/​fantasy et Scott Gustaf­son [site] est plutôt en forme avec des peintures moins gnangnans. Spectrum c’est aussi l’occa­sion de voir la forme des habitués (Palen­car est plutôt en baisse et Brom oscille entre très bon et moyen – mais c’est un avis tout subjec­tif). James Bennet [site] propose une Canti­na Star Wars bien sympa­thique, Charles Vess pète le feu lui [image]. On peut noter qu’il n’y a pas de réel thème porteur cette année. Les zombies apparaissent mais sans plus et Wizards of the Coast reste un grand pourvoyeur de boulot pour les illus­tra­teurs. Jon Foster [site] [images] est en progres­sion constante, William Stout [site] propose des images fanta­sy toujours aussi belles dans leur simpli­ci­té, Keith Thomp­son [site] met un peu de décalage avec son univers 14/​18 à la mode manga [image], Mickael Kaluta [site] réalise un très beau Mirror Kingdoms [image] et on trouve même du Claire Wendling tiré de Daisies. Kei Acede­ra revient pour une seconde année consé­cu­tive avec un travail tout mignon et Jane à la lecture.
La partie comics n’a jamais été ma tasse de thé dans les Spectrum en général (trop de super­hé­ros ?) mais cette année, cette sections surprend par sa richesse et sa varié­té. Il suffit de voir le Gold Award Steven Tabbutt [site][image] ou le Silver Award Eric Orchard [site]. Bill Carman trafi­cote une de ses anciennes illus­tra­tions [image origi­nale], Paolo Rivera [site] [image] réalise un hommage à Dali avec Wolve­rine qui ne peut que forcer l’admi­ra­tion, Ben Caldwell [site] présente deux magni­fiques planches du concept Wednes­day Comics de DC Comics qui me feraient presque aimer les persos en collants (c’est plus facile avec les super­hé­roïnes, ah ah), Arthur Adams justi­fie encore une fois ma fanitude (il faudrait que je trouve plus de choses de ce type) et José Roose­velt , le seul auteur BD européen ici, fait admirer une planche hallu­ci­née [image].
En concept art, on tourne un peu en rond : encore beaucoup d’images de Guild Wars 2 qui ne semble pas prêt de sortir et surtout des jeux vidéos. J’ai retenu un petit français, Emmanuel Malin [site] avec une image très planante [image].
La scupture est toujours un des moments forts dans Spectrum. Le Gold Award revient à Mark Newman [site][image], David Meng vous file des cauche­mars [site][image], Mark Alfrey [site] joue avec une mimi pin-up verte et Vincent Villa­fran­ca [site] [image] délire grave.
James GurneyEn édito­rial, James Gurney, dont je ne suis pas parti­cu­liè­re­ment fan, réalise un combat anima­lier impres­sion­nant [site] et Antonio Javier Caparo fait du stempunk mieux que beaucoup d’autres [site] [image].
Insti­tu­tio­nal : Ed Binkley gagne le Gold Award avec son délire inclas­sable [site] [image], Derek Stunning fait voler des astro­nautes [site] [image] et Yakari Masuike fait rugir le tigre en vous [image].
Reste les oeuvres pas encore publiées ou person­nelles… Le Silver Award va à Heather Theurer [site] qui réussit brillam­ment à renou­ve­ler le concept de dragon, Annie Wu est une espèce de quintes­sence de ce qui se fait en ce moment dans le domaine de l’illus­tra­tion US – une jeune femme d’ori­gine asiatique trèèès douée avec un dessin subti­le­ment girly et dynamique. Elle aurait même pu prendre un pseudo (très tendance) [site] [image]. Eric Fortune nous fait encore une démons­tra­tion de sa technique étonnante à l’acry­lique (en fait, il peint super grand, vous pouvez trouvez des vidéos/​démos sur YouTube) [site] [image], Craig David­son [site] envoie des petites filles dans l’espace [image], Tohru Patrick Awa [site] [image] fait souffler le chaud et le froid, Martin Wittfooth [site] conti­nue à massa­crer des animaux en peinture [image], Paul Bonner [site] n’a droit qu’à une seule image cette fois-ci (mais impres­sion­nante pour ne pas changer), Ian Hill [site] réalise l’image la plus pertur­bante de tout le recueil [image], Jeremy Geddes [site] vous envoie planer [image], Bayard Baudouin [site] promets beaucoup avec son inter­pré­ta­tion très début de siècle et, enfin, Grego­ry Manchess [site] démontre que la simpli­ci­té fait l’effi­ca­ci­té avec une Princesse de Mars iconique [image].

Argh, voilà, c’est fini pour cette année et c’est pas sûr que je recom­mence !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

6 commentaires

  • Oula du calme Li an !! c’est que j’ai plus trop de place après toutes ces festi­vi­tés :)

    Merci en tous cas pour toutes ces pistes ;)

    ps : je ne savais pas qu’An­drew Wyeth était mort ! …

  • Il conti­nue à peindre son univers de dinosaures… C’est un affreux mélange kitchesques mais un sacré techni­cien. Il vient d’ailleurs de publier un livre sur la lumière et la peinture réaliste qui a l’air assez intéres­sant.

  • Oui j’ai vu ça !

    Mais c’est un univers kitchien qui tiens la route , ça à de l’all­lure quand même et l’idée de cette socié­té de ”dinosaures civili­sés” m’avait amusé à l’époque :)

    Je crois que part la suite , cela avait été adapté en série sur M6 quelques années plus tard …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *