Le Père Noël est une ordure

Je n’avais pas trop fait gaffe l’année der­nière mais, évi­dem­ment, Noël c’est une assez bonne sai­son pour offrir des cadeaux. Et pour que les gens ne soient pas pris par sur­prise, autant sor­tir de beaux livres plein d’images en novembre voire en octobre. Voilà donc ce que vous pour­rez récla­mer à votre maman/copine/amant de peur de rece­voir un pull vio­let ou la der­nière com­pi­la­tion des tubes de Johnny.

arthur-rakham-life-illustration Arthur Rackham – A Life with Illustration de James Hamilton – 200 pages chez Publisher: Pavilion ( 1 décembre 2010).
J’ai l’impression que c’est une réédi­tion de Arthur Rackham – L’enchanteur Bien Aimé du même Hamilton que l’on pou­vait trou­ver aux Éditions Corentin. On peut déjà trou­ver l’essentiel de l’oeuvre de Rakham chez Dover mais vu la faible qua­li­té de repro­duc­tion de cet édi­teur, ceux qui avaient lou­pé le pré­cé­dent tirage ne vont pas pleu­rer (je le vois à 169 € sur PriceMinister).

legendary-art-nc-wyethLegendary Art of N.C. Wyeth de J. David Spurlock 132 pages chez Alpen Editions (10 octobre 2010). Pour le coup, j’ai l’impression de la connaître par coeur l’oeuvre de Wyeth tel­le­ment Cartoonretro nous a inon­dé d’images de ce grand illus­tra­teur US. Il y a quand même du très grand et du moins pas­sion­nant chez cet artiste pro­li­fique et je sup­pose que l’on va trou­ver le meilleur dans ce recueil. C’est le pre­mier ouvrage qui lui est entiè­re­ment consa­cré depuis plus de trente ans à ce qu’il me semble . Ce sont Rossi et François Rocca qui vont être contents !

harvey-dunn-pioneer-westHarvey Dunn: Illustrator and Painter of the Pioneer West de Walt Reed 304 pages chez Flesk Publications (novembre 2010). Si vous devez en ache­ter un, c’est pro­ba­ble­ment celui-ci. Pas que j’ai une pré­fé­rence par­ti­cu­lière pour Harvey Dunn, un élève de Wyeth dont le tra­vail est d’une belle den­si­té, mais Flesk est connu pour ses petits tirages rapi­de­ment épui­sés. Et les livres sur Dunn… ben il n’y en a pas d’autre. Pour en voir un peu plus: http://www.fleskpublications.com/publications/harvey-dunn/.

genius-isolated-alex-toth Gling gling fait ma tire­lire. Genius, Isolated: The Life and Art of Alex Toth de Dean Mullaney & Bruce Canwell 400 pages chez IDW Publishing (9 novembre 2010). Les auteurs du somp­teux ouvrage sur Noel Sickles – dont j’ai par­lé ici et – réci­divent avec un énorme pavé consa­cré à Alex Toth. Cela signi­fie his­toires com­plètes, images à foi­son dont beau­coup de rares et des inédits. Toute per­sonne nor­ma­le­ment consti­tuée s’évanouit de plai­sir. J’espère juste qu’il n’y aura pas trop de pages consa­crées à son tra­vail dans l’animation, une facette du per­son­nage qui semble fas­ci­ner les Amerloques et qui n’a pas don­né de choses super pas­sion­nantes à mon avis.

setting-standard-alex-tothSetting the Standard: Alex Toth 416 pages chez Fantagraphics Books (7 mars 2011). Vous aurez le temps de digé­rer le pavé pré­cé­dent avant la sor­tie d’un recueil d’histoires du même Toth chez Fantagraphics. On trouve de nom­breux ouvrages du même esprit réa­li­sés par des fans chez de petits édi­teurs mais celui-ci devrait faire office de réfé­rence même si j’ignore tout de son conte­nu.

moonshine-dreamworksMoonshine: Dreamworks Artists… After Dark 128 pages chez Design Studio Press (1 octobre 2010). On va ter­mi­ner par le plus fourre tout: une com­pi­la­tion des tra­vaux des artistes Dreamworks réa­li­sés à titre de recherche per­son­nelle. Une flop­pée de talents qui pré­sentent donc leur côté le plus créa­tif. Vous pou­vez en avoir un aper­çu sur l’incroyable blog de Parka qui pemet de feuille­ter tous ces bou­quins plein d’images (je dis “incroyable” parce que je ne com­prends même pas que je ne l’ai jamais croi­sé aupa­ra­vant) http://parkablogs.com/content/book-preview-moonshine-dreamworks-artistsafter-dark.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

26 commentaires

  • je vou­lais dire , que l’on ne peut pas­ser par le mar­ché clas­sique ( genre librai­rie ou super­mar­chés cultu­rels ), que se sont des livres d’import ?

  • Ben pour les Parisiens, il y a les librai­ries spé­cia­li­sées qui les rece­vront sûre­ment. Oui, c’est que de l’Anglo-Saxon.

  • Ouaisouaisouais.Tout le monde aura com­pris que c’est un message(absolument pas)subliminal de l’auteur à ses proches.
    Grands choix,évidemment.Pas un “BEUVILLE”,dans le coin?A venir?

  • Hum, faut-il lire, le Père Lian est une ordure de nous faire baver d’envie devant de si beaux ouvrages qui ne nous feront pas échap­per au pull vio­let ?

    Bon, tant pis, on conti­nue­ra de rêver le nez col­lé à ta vitrine…

    Dis-moi à part ça, que veut dire l’allusion à Rossi concer­nant Wyeth ?

    Et puis au sujet de Beuville j’ai trou­vé ceci :
    http://www.editions-gargantua.fr/livres
    mais je ne sais pas si c’est déjà dis­po­nible.

    Joyeux Noël !

  • Je ne dénonce pas mes petits cama­rades. Et pis quoi, Rossi a le droit d’aimer Wyeth, non ?
    Il y a deux livres en pré­pa­ra­tion sur Beuville (dont celui-ci) et je suis cen­sé être la 27° per­sonne a être mis au cou­rant dès qu’ils sont prêts. Mais je n’ai pas de nou­velles depuis quelques temps…

  • The Life and Art of Alex Toth a l’air pas mal, mais j’ai beau cher­cher sur le net, impos­sible de trou­ver un aper­çu de ce qu’on trouve à l’intérieur, dom­mage.

  • Il y aura peut-être un billet sur le blog parkablogs.com à la sor­tie du livre. Ou alors il faut attendre ma chro­nique (je pense l’acheter :-)).

  • Parkablogs c’est le top quand il s’agit de connaître le conte­nu d’un beau bou­quin, il est pas avare en pho­tos, et puis il y a tou­jours une vidéo.
    J’attends aus­si votre review avec impa­tience!

  • Les deux sont des légendes,régulièrement cultivées…Alors ces livres et d’autres seront tou­jours plus ou moins disponibles…(Rossi aime bien Toth,également…Bon,mais,il le reven­dique me semble t’il).
    Pour reve­nir sur le BEUVILLE esquis­sé dans les commentaires,le prix m’a surpris;le nombre de pages m’a d’abord déçu…Mais c’est un début(Camarades).

  • C’est là où tu te trompes Julien. Ces dix der­nières années, j’ai vu dis­pa­raître un paquet de livres que je pen­sais m’acheter plus tard (Wallace Wood, Alex Toth déjà…). Cherche un peu le recueil de cou­ver­tures de James Jean pour Fable ou le second recueil de numé­ros de Mad. Tu vas vois leur dis­po­ni­bi­li­té…
    Pour le Beuville, c’est évi­dem­ment petite édi­tion d’où petit tirage et “gros” prix.

  • Tu as cer­tai­ne­ment raison;je me laisse sans doute leur­rer par un (sem­blant?) de dyna­misme dans l’édition américaine(cf.DC COMICS,FANTAGRAPHICS…Les recueils de BROWNE,WILLIAMSON,KURTZMAN,SCHULZ touts récents)qui consiste essen­tiel­le­ment à la publi­ca­tion d’intégrales et bons nombre de bou­quins dis­pa­raissent peu à peu.Mais l’époque est intéressante,ne serait-ce que sur ce point,et la redé­cou­verte est à la mode.
    Peut etre le BEUVILLE est un “numé­ro un”..?

  • Oui, le fait de réédi­ter beau­coup de choses est vrai­ment un des bons côté s de l’époque.
    Pour le Beuville, il fau­drat attendre le résul­tat des ventes à mon avis.

  • Oui, oui… Père Noël, avant de des­cendre du ciel donne nous des idées cadeaux. Car dans 2 mois ça sera la course et ça va nous prendre la tête.

    Pour mon neveu, je pen­sais débu­ter avec un auteur, un cer­tain LI-AN, vous me conseillez lequel en pre­mier?

  • Le der­nier est trés trés bien…Mais peut etre ne faut-il pas s’étendre,ici,sur ce “Gauguin”?(Y a pas d’ironie,c’est une vraie ques­tion)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *