Illo. n°1

Je ne sais plus si j’ai déjà par­lé d’Illus­tra­tion Maga­zine la fameuse revue de Daniel Zim­mer qui s’intéresse aux illus­tra­teurs US du pas­sé mais ne vous inquié­tez pas ça va venir. Pour l’instant, on s’intéresse ici à Illo. du même édi­teur, petit frère d’un Illus­tra­tion Maga­zine ** (les ** cor­res­pon­dant à une année) qui, lui, trai­tait d’illustrateurs contem­po­rains. Comme les gens étaient per­dus, Zim­mer s’est rabat­tu sur un nom plus simple et ce pre­mier numé­ro semble se foca­li­ser sur une nou­velle géné­ra­tion de gra­phistes por­tés par le Web dont le tra­vail lorgne sur l’animation, la 3D et le mer­chan­di­sing (figu­rines etc…).

rose tatouée
clic

Après avoir été contac­té par des tatoueurs dési­reux d’utiliser ses créa­tions, Mitch O’Connell a car­ré­ment créé une gamme de tatouages.

en bleu et jaune
clic
Nathan Jure­vi­cius est d’origine aus­tra­lienne et vit à Toron­to. Son per­son­nage Sca­ry­girl (http://​www​.sca​ry​girl​.com/​s​i​t​e​.​h​tml) est créée pour un comics ”online”. Repé­ré par un fabri­cant de jouet hong kon­gais, il fait main­te­nant l’objet d’une série de jouets. C’est un par­cours qui aurait été hau­te­ment impro­bable avant Inter­net. Le des­sin de Jere­vi­cius est tout à fait dans l’air du temps, une espèce de ron­deur post Dis­ney très sty­li­sée qui intègre des élé­ments punks et trash dans un uni­vers enfan­tin sous influence Bur­ton (influence com­plè­te­ment pas­sée sous silence par Jere­vi­cius dans son inter­view à Illo.). Son tra­vail a été uti­li­sé par MTV ou Coca Cola, ce qui peut paraître para­doxal. En France, on pour­ra le rap­pro­cher de l’équipe de ”Lucha Libre” qui sont aus­si dans une optique ”jouets en plas­tiques”.

crobards nickels
clic
Brian Tay­lor est écos­sais et lui aus­si est dans le par­cours Disney/​trash/​jouets mais en plus ins­pi­ré (à mon goût). Il pro­pose sur son site des maquettes de jouets sans cer­ti­tude qu’ils soient un jour com­mer­cia­li­sés. Le jouet est deve­nu une pré­oc­cu­pa­tion impor­tante de l’instrie média­tique (Star Wars a engran­gé autant d’argent des objets sous licence que des entrées films sinon plus, Tim Bur­ton s’est fait virer de la série Bat­man pour cause de baisse des ventes des figu­rines asso­ciées et le suc­cès des films de super­hé­ros comme des séries d’animation impor­tantes est désor­mais direc­te­ment lié aux ventes des objets déri­vés). Par un effet de retour de baton, des créa­teurs indé­pen­dants surfent sur cette vogue et pro­posent, comme Tay­lor, des jouets à tirage très limi­té.

Le site offi­ciel d’Illo. http://​www​.illo​.us/

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

2 commentaires

  • Bon, en fait il y a aus­si Mark Schultz (le des­si­na­teur) dans ce numé­ro mais je ne trouve pas son tra­vail très pas­sion­nant. Alors je l’ai un peu squee­zé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *