Contes de Provence illustrés par Beuville (Dupuis)

beuville-contes-provence-dupuis-14-couv

Vous connaissez sûrement la collection Contes et Légendes de chez Fernand Nathan dans laquelle Beuville a beaucoup œuvré et si je vous dis Contes de Provence, vous n’allez pas chercher plus loin.
Et c’était mon cas, jusqu’à ce que je découvre que notre artiste avait non seulement illustré le Nathan mais aussi un grand ouvrage publié chez Dupuis en 1968.

beuville-contes-provence-dupuis-120

beuville-contes-provence-dupuis-103

Au grandissime format de 26,5cm x 33cm, c’est à ma connaissance la seule occasion de voir les peintures de Beuville en grand format – probablement agrandies puisqu’il travaillait petit. C’est un livre magnifique bourré jusqu’au trognon d’images – des doubles pages, quelque fois plusieurs petits dessins par page – et, comme c’est la période que je préfère, je le mets en tête des ouvrages à avoir chez soi si on est amateur.
Pour l’occasion, Beuville illustre des écrivains célèbres qui ont écrit sur la Provence.

beuville-contes-provence-dupuis

beuville-contes-provence-dupuis-11

beuville-contes-provence-dupuis-10

beuville-contes-provence-dupuis-09

beuville-contes-provence-dupuis-08

beuville-contes-provence-dupuis-06

beuville-contes-provence-dupuis-05

beuville-contes-provence-dupuis-02

beuville-contes-provence-dupuis-01

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

17 commentaires

    • Je ne pourrai répondre que sur les quelques originaux vus à l’expo malouine et c’était du genre 20 cm de haut voir plus petit pour les dessins à la plume. Pas étonnant que Franquin aimât son travail. Mais il travaillait peut-être plus grand pour certaines peintures.

  • C’est visiblement le même format,et la même maquette (en une même période) que les grands formats illustrés par René Follet et René Hausman(plus faciles à dénicher,et les Hausman sont réédités),où toutes les techniques et formats sont mis en valeur…Tout est rieur chez Beuvillle;il n’a pas peur du grand’guignolesque,et il a raison:tout passe merveilleusement,l’effroi,les sentiments nobles,le ridicule,l’amour…A moins que tout ça soit la même chose..?
    Merci pour ce partage!

    • Oui, je pense que c’est la même fabrication que les Hausman… mais j’ignorais que Follet avait fait des choses dans ce format. Tu as des titres ?

  • Ce sont des formats 27-33cm à peu près;je pense que « La chevalerie », »les Grecs »…sont de cette collection (qui n’en est pas une,elle ne renvoie jamais aux autres titres).
    Je possède les « Cordées souterraines »,sublime malgré un sujet peu engageant (pour le public,comme l’auteur je suppose) qui date de 1971.Pleines pages,couleurs,lavis,petits formats etc…J’ai du déjà en parler je crois.
    Tiens,René Follet travaille aussi dans des formats relativement « petits ».
    Même Quentin Blake y a publié (« Le petit cheval de cirque ») et j’ai le souvenir d’un livre sur les droits de l’enfant…Dupuis a publié tout ça avec une désinvolture apparente…

    • Je pense qu’il y avait une volonté de faire de beaux livres avec de beaux artistes mais que la partie commerciale ne savait pas trop comment gérer ça.
      En effet, tu avais parlé du Cordées souterraines mais je ne pensais pas que ce serait dans ce format. Je vais y jeter un coup d’œil virtuel. Et le Quentin Blake est intrigant du coup mais pour connaître la liste des livres publiés dans ce format est assez compliqué j’ai l’impression.

  • Bah,j’ai bien une liste complète des « gags de poche » ou « Carrousel »,mais on s’éloigne…
    Dupuis a même publié des collections éphémères comme « Raconte-moi mes droits » en 10 albums,10 auteurs,10 dessinateurs pour l’année mondiale de l’enfant (1979).
    Les « Brico-trucs Spirou »,ou encore « Plein ciel » qui s’étendait sur Charles Lindbergh ou le F-16…Visiblement sans la moindre patte de Beuville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *