Voyage dans les prairies du Far West (1832) (Washington Irving – Librairie Plon)

En 1832, Washington Irving (l’écrivain qui a écrit “Sleepy Hollow” notam­ment), fas­ci­né par le Grand Ouest Sauvage (qui l’était encore à l’époque), part accom­pa­gner un patrouille de Rangers qui fait une tour­née de recon­nais­sance sur le ter­rain de chasse indien fré­quen­té par les Osage et les Pawnies. Il raconte de manière très simple cette petite aven­ture, fait un por­trait amu­sant de ses com­pa­gnons (un créole fran­çais van­tard et hâbleur mais bon cui­si­nier, un métis indien mutique, un jeune comte suisse…), s’émerveille de la nature (des­crip­tion savou­reuse d’une colo­nie de chiens de prai­rie) et exhalte ce qui devien­dra un vrai mythe amé­ri­cain: la vie de chas­seur au plein air (les Rangers tirent sur tout ce qui bouge). Malgré des alertes répé­tées, les Pawnies n’attaqueront pas la petite troupe et tout ce beau monde ren­tre­ra sain et sauf après avoir chas­sé bison et che­val sau­vage et racon­té moultes anec­todes autour du feu de camp. Un petit livre très agréable qui donne un aper­çu très vivant de la vie à la Frontière à l’époque et qui a dû faire rêver des géné­ra­tions de jeunes scouts (on y apprend notam­ment que Pawnies et Osage ont l’habitude de chas­ser en incen­diant la prai­rie, ce qui n’est pas très éco­lo­gique à mon avis).

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *