La vie aquatique (de Steve Zissou), un film de Wes Anderson

18408813

Le meilleur film de l’année ? Le meilleur film de tous les temps ???
Bon, je ne vais pas faire de cri­tique de film, ce n’est pas l’objet de ce blog. Disons que je suis constam­ment en train de me poser des ques­tions sur la pos­si­bi­li­té d’histoires d’aventures/action qui ne seraient pas que cela et ce film donne des réponses. Ander­son n’a pas eu froid aux yeux et a assu­mé pirates/fusillades/monstre aqua­tique avec une iro­nie et un rythme éton­nant. En cela, il est cohé­rent avec le sujet : la perte des rêves d’enfance et la trame qui les com­posent. J’ai tou­jours été vague­ment frus­tré par cer­tains scé­na­rios de Sfar ou David B. qui montre un uni­vers d’aventure sans en assu­mer réel­le­ment les péri­pé­ties et l’action. Ander­son montre qu’il est pos­sible d’aller jusqu’au bout sans tom­ber dans le pre­mier degré.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

4 commentaires

  • Un seul mot : Génial.
    Moi qui me suis tapé à la télé Cous­teau tous les dimanches pen­dant la sco­la­ri­té (pri­maire) de mon fils, j’ai drô­le­ment appré­cié et lui aus­si.

  • Est-ce que tu t’es pro­cu­ré la carte offi­cielle de membre du club Zis­sou dis­po­nible sur le site ? Moi, je n’ai dû voir qu’un demi épi­sode en tout et pour tout des aven­tures de Cous­teau mais ça m’a fait beau­coup rire (à la conster­na­tion d’une voi­sine de ciné).

  • J’adore, point final. Le ciné local en a fait une reprise, l’occasion d’essayer de mon­trer à quelques amis que le ciné peut revê­tir une toute autre forme que celle qu’on voit trop sou­vent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *