Chess, un court métrage d’animation d’Étienne Vautrin

Signa­lé par Jérôme à la suite de mon pré­cé­dent billet, voi­là Chess, un court métrage d’animation réa­li­sé par Étienne Vau­trin dans le cadre de son pro­jet d’école à Émile Cohl.
Dans un uni­vers fan­tas­tique posé sur un damier, des per­son­nages fuient d’autres per­son­nages. Il n’y a pas à pro­pre­ment par­ler d’histoire, ce sont les sen­sa­tions, l’onirisme étrange, la bizar­re­rie de l’univers et sa cohé­rence qui font la force de la chose – si on accroche évi­dem­ment.

Sélec­tion­né par Arte, Vau­trin est obli­gé d’expliquer ce qu’il a vou­lu racon­ter et c’est un peu dépri­mant de lire des expli­ca­tions sur ce qui s’en passe aisé­ment. L’Art Contem­po­rain est pol­lué par le dis­cours qui l’entoure. Il fau­drait un dis­cours sur le dis­cours, au moins les œuvres pour­raient vivre leur vie tran­quille­ment.

En com­plé­ment, un autre mini métrage qui rap­pelle Blutch quelque part – en plus fron­tal.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *