Assise–une chanson de Camille

L'aube se lève
et la vie ce cortège défile
tombe la neige
la danseuse se réveille s'étire
moi j'vais à pied
de mon lit à ma table y'a pas d'bus
dire que je vais rester
toute la journée
assise

L’aube se lève
et la vie ce cor­tège défile
tombe la neige
la dan­seuse se réveille s’étire
moi j’vais à pied
de mon lit à ma table y’a pas d’bus
dire que je vais res­ter
toute la jour­née
assise

Midi déjà
et la vie ce manège tour­noie
bruits de four­chettes
tous ces restes que l’on jette
c’est pour moi
puis vient le soir
les amants dans l’placard
ça m’inspire
dire que je vais pas­ser
toute la nuit
assise

C’est quand même triste
d’être vis­sée à sa chaise à mon âge
comme une vieille anglaise
une momie, un otage
oui j’suis l’otage de ma tête
tout c’que j’vois par la fenêtre
démé­nage dedans
c’est pas ma fête
si je suis tout le temps
assise

Vous papillons épin­glés
une belle nuit d’été sur ma page !
vous amou­reux déchi­rés
cou­chés sur le papier, bien sages !
c’est à mon tour regar­dez
j’ai une voix pour chan­ter
j’ai des pieds pour cou­rir !
j’vais quand même pas
res­ter toute ma vie
à écrire.

Je pen­sais ne pas faire de com­men­taires sur les musiques que j’écoute pour ne pas pas­ser pour un ignare, mais j’aime trop cet album pour le faire dis­pa­raître du blog. Retrouvez Camille sur son site.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

10 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *