Manuel à l’usage des apprentis détectives (Jedediah Berry – Denoël & D’ailleurs)

manuel-usage-apprenti-detective-jedediah-berry

Dans une Gotham City noyée par la pluie (on croit voir passer le Spirit), Charles Unwin, simple clerc à l’Agence a deux problèmes majeurs: 1. il aimerait bien avoir le courage de se présenter à une mystérieuse jeune femme qui apparait tous les jours à la gare Centrale 2. retrouver « son » détective, Travis Sivart, vrai dur en lutte contre le machiavélique Enoch Hoffman, le ventriloque diabolique, qui a disparu de la circulation, le laissant sans travail. Mais voilà que l’administration de l’Agence s’emballe et le nomme détective. À partir de là, le monde semble plongé dans un gigantesque cauchemar où les anciennes affaires résolues remontent à la surface, les morts renaissent et le Mal reprend du poil de la bête.
Jedebiah Berry écrit là un étrange roman policier onirique qui fait aussi bien appel à Chandler qu’à Batman ou Sherlock Holmes. Sa grande réussite est de parsemer l’histoire de formules magiques (la fête foraine maléfique, l’Homme Qui Mourut Trois Fois, l’Affaire du Jour Volé…) qui finissent par faire partie intégrante de l’histoire en toute logique littéraire. Un tour de force assez incroyable que de donner une cohérence à des mystères qui semblent être plus beaux sans résolution. Charles Unwin se fera jamais un grand détective mais sa soif de vérité lui permettra d’en savoir bien plus sur le monde qui l’entoure et de choisir son destin. Un excellent roman pour les amateurs de littérature décalée.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *