Les mémoires de papa Moumine – Tove Jansson (Nathan Poche)

Tove Jansson, romancière et dessinatrice finlandaise, crée la famille Moumine en 1945. Étranges personnages vivant dans un étrange univers, ils deviennent très populaires en Finlande puis dans le reste du monde grâce notamment aux BD publiées d’ailleurs récemment en France par Le Lézard noir. Mais ce n’est pas la version BD qui m’a attiré… J’ai croisé les Moumines la première fois dans … Métal Hurlant. Dionnet parlait d’un recueil d’illustrations publié par le Chêne ou quelque chose comme ça. On y voyait un petit bonhomme tout blanc avec une chandelle dans un noir tout hachuré. Ensuite vint le dessin animé réalisé au Japon (que j’ai longtemps cru réalisé par Myiazaki) très écolo et très calme à la fois. Mais on ne trouvait toujours rien en France ou alors je n’ai pas eu la chance de tomber dessus. Nathan comble ce manque et on peut donc découvrir ce monde empli de créatures étonnantes qui semblent échappées d’un rêve.
Dans ce tome, papa Moumine raconte sa jeunesse, comment il s’est échappé de l’orphelinat pour vivre de grandes aventures, sa rencontre avec Fredrickson l’inventeur ou Edouard le gigantesque Dronte. Comme c’est un personnage particulièrement imbu de lui-même, ça se veut très héroïque et c’est le décalage qui fait le charme de la chose. Les illustrations sont simples et belles à la fois. Dommage qu’il n’y ait pas de version sur un meilleur papier. Je n’ai pas essayé la BD qui me semble moins riche visuellement parlant.

une maison magnifique

un fantôme qui se vexe facilement

23 commentaires

  • J’ai lu ces bouquins quand j’étais petit donc ça ne doit pas êtr ela première édition des histoires dans un format livre. C’était vraiment très bien dans mes souvenirs (de petit). Je me souviens aussi du dessin animé mais moins. C’est vrai que c’était un monde assez particulier et plutot doux.

    J’ai vu les bds l’autre jour, j’ai hésité, et en effet j’ai moins accroché graphiquement qu’aux illustrations de mes souvenirs.

  • La BD est au format strip (j’imagine que c’était publié dans des quotidiens) et toute l’ambiance grise/hachurée a disparu.

  • Au Japon j’ai vu une expo sur cette auteur tres connue et adulee la bas depuis longtemps.
    Cette auteur manie l’absurde , l’incongru et le scenario ( automatique ?) avec un ravissement total pour mes yeux ebahit :)
    Une oeuvre libre de tout , et cela fait du bien eheeh !

  • C’est magnifique ! Je suis vraiment sous le charme. Ça mérite un billet rapide (et il y a aussi de très belles choses pour la chasse aux Snark). Je comprends que les Japonais aient été fascinés par ses personnages aux grands yeux noirs. Ça me donne même des idées :-)

  • c’est clair que son univers inspire !
    Et c’est etonnant de voir certains auteurs du cru ( Sfar ) ou anglosaxon (Jeff Smith , Gorey ) evoquer un univers assez proche dans certains choix graphiques ….y aurait il une inspiration divine ou connaisent- ils Tove ?
    mystere ….

  • Je pense que c’est un mélange complexe d’influences directes pour certains et indirectes pour d’autres :-) (et pourtant je ne suis pas normand).

  • C’ est vrai que la dernière c’ est du Sfar ! En tout cas pour Noël, c’ est une bonne idée pour partager avec mes enfants l’émerveillement que me procure cette créatrice.
    Une fois de plus, ce type d’ article et d’ échanges justifie Internet et les blogs. On pensait être seuls à goûter de tels trésors et on se trouve une bande d’ afficionados avec qui partager… Chouette (Ca fait « Spirou, ami partout toujours  » cette expression non ?)!

  • Il y a un livre sur l’oeuvre de Gorey qui vient de sortir mais j’attends un peu pour l’acheter (money money). C’est vrai qu’Internet permet surtout de se rendre compte qu’on n’est pas tout seul avec ses obsessions :-)

  • Les illustrations pour Bilbo : Waou ! Ca change de tous ces besogneux peinturlureurs d’ Héroïc Fantasy (non, non Li-An, je ne veux me facher avec personne !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *