Le pétomane et le renard – Gotlib & Franquin

C’est l’été, on fait ce qu’on veut et on pique les billets des copains si on veut. À quoi ça sert de se cas­ser la tête ?
Bon, je recon­nais que l’occasion fait le lar­ron et j’ai envie de faire connaître Fran­quin à mes visi­teurs étran­gers. Mais com­ment faire sans res­sor­tir du Gas­ton ou de l’Idée Noire que mes visi­teurs habi­tuels doivent déjà bien connaître ? C’est là que je tombe sur le blog d’ Ito­mi qui s’intéresse à l’image (on se sent moins seul) et qui a récu­pé­ré des planches de Fran­quin peu connues (bon, moi, les autres je les avais déjà dans Cau­che­mar­rant ou le Trom­bone). Mais je ne connais­sais pas cette col­la­bo­ra­tion stu­pide de Got­lib et Fran­quin qui vont effrayer les visi­teurs US. Le renard est d’une beau­té hal­lu­ci­nante…

sur un arbre perché

moralité à la con

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

22 commentaires

  • Il y a long­temps que je n’avais pas vu ces 2 planches (c’était dans Fluide Gla­cial je crois). Je suis à nou­veau éton­né par le thème sca­to­lo­gique, qui appar­tient au registre de Got­lib plu­tôt que de Fran­quin.
    La trouve-t-on dans un album ?

  • Non, je ne pense pas. C’est pour cela que je les ai mises sur le blog. Le thème sca­to est plu­tôt Got­li­bien mais Fran­quin s’en est appro­ché dans ses Idées Noires (je pense aux armes qui se trans­forment en caca). Je suis sûr en tous les cas que ça l’a fait mou­rir de rire.

  • Le camem­bert aus­si est d’une hal­lu­ci­nante beau­té. Je trouve. Quant à l’onomatopée : « trôompf­frr­bllb » … J’en reste sans voix. On sent … qu’ils ont dû bien étu­dier le sujet. C’est énorme.

  • Got­lib et Fran­quin qui vont effrayer les visi­teurs US.
    Oui, il faut leur dire que la vul­ga­ri­té est rare dans l’oeuvre de Fran­quin et jamais gra­tuite (Sauf peut être dans ce gag là).

  • C’est trés adolescent,tout cela,finalement…Pas le genre que je porte à mon coeur,d’instinct…Mais rien que pour le renard..!André Fran­quin donne vrai­ment tout dans ce »per­son­nage »…Son art absolu,observer,cerner,puis charbonner,charbonner encore pour arri­ver à une telle maitrise…Les loups dans les idées noires,par exemple mais aus­si les trop sous-esti­més »tifous »,où,passée sa crise d’adolescence(et de lourds pas­sages de dépression)Franquin renoue avec le sens du merveilleux,l’enfance,et l’expression la plus ache­vée de son talent immense(dessin et cou­leurs).

  • La tronche du renard quand il est dégoû­té est incroyable.
    J’ignore si ce genre de gag est « ado­les­cent ». Nos arrières grand parents étaient friands de ce genre de mani­fes­ta­tion que nous réser­vons main­te­nant aux enfants.

  • Je vais encore me faire remar­quer comme ado attar­dé, mais moi, c’est la tronche du mec qui fait une manœuvre de Val­sal­va de la mort, avec les poings ser­rés et les trem­ble­ments qui me fait tordre de rire … Déso­lé.

  • Ben zut, j’arrive pas à me mar­rer ! Trop l’habitude du Fran­quin « fin ». J’ignorais qu’il s’était com­mis dans ce type de choses. ca n’enlève rien à son gra­phisme sublime, c’est vrai. Fina­le­ment, ça me refait pen­ser à Hauss­man et ses « sales bêtes » de « Fluide ». C’est vrai que ça laisse à dési­rer par rap­port à l’ensemble de son tra­vail. Des périodes de décom­pres­sion pour les deux peut-être…

  • Ben merde ! :-)

    J’ai beau cher­cher, moi j’arrive pas à y trou­ver une once de vul­ga­ri­té là dedans …
    Non, je trouve ça plu­tôt poé­tique, même. Le gou­pil a même un petit côté Haus­ma­nien.

    Vous êtes coin­cé du trou du cul ou quoi, les gars ?

    La BD vul­gaire, c’est autre chose, pour moi. Enfin bon, tous les goûts sont dans la nature :-)

  • Totoche > Je trouve pas ça vul­gaire, mais plu­tôt pas mar­rant, relou quoi, comme mes blagues à dix balles, enfin à 1 €, vu le coût de la vie aujourd’hui :-)

  • Je me demande si Fran­quin a par­lé d’une envie de des­si­ner un renard de la fable et Got­lib a embrayé sur une his­toire pon­due à la vitesse de la lumière. Il fau­dra lui poser la ques­tion…

  • Quel doux rêveur ce Li-An !

    • Ah j’aimerai tant des­si­ner un renard, celui de La Fon­taine par exemple, quel sublime ani­mal, au pelage soyeux, et mali­cieux comme pas deux avec ça.

    • J’ai une super idée, on va refaire la fable…

    • Ce serait superbe, et on..

    • …avec un prout géant au milieu !

    • ah ?

    • le cor­beau en fait il pète et hop il lâche le fro­mage, génial !

    • mais, je…

    • Ou alors ce serait un péto­mane ! Aha­ha, trop fen­dard !

    • (m’en fous, je vais des­si­ner le renard de la fable)

  • Dans »et Fran­quin créa Lagaffe »s’entretenant avec Numa Sadoul,Franquin évoque son envie de par­ti­ci­per alors à la vie du jour­nal Fluide,d’où j’imagine ces quelques col­la­bo­ra­tions avec Gotlib,mais il y avoue s’y etre sen­ti mal à l’aise,dans cette petite foule jeune,productive Etc…oui,cette fable,c’est du pur Gotlib,et cer­tai­ne­ment une petite aventure,un peu frus­trée, d’un génie-Fran­quin-qui a vou­lu retrou­ver là une jeunesse,une ambiance qui lui man­quait..?

  • Il a quand même réa­li­sé de nom­breuses his­toires pour Fluide et col­la­bo­ré pas mal de temps avec Got­lib. En fait, si ren­dez-vous man­qué il y a eu, c’est bien avec Pilote.

  • Pour­quoi ? Il y a eu un ren­dez-vous ?

    C’est vrai que Fran­quin et Gos­cin­ny avaient col­la­bo­ré sur Modeste et Pom­pon

    Sinon, avec Got­lib, il y a eu Slow­burn, n’est ce pas, Ito­mi ?

  • Ben, d’un point de vue his­to­rique, accoin­tances, Fran­quin aurait tout à fait pu bos­ser chez Pilote mais il a pré­fé­ré res­ter au chaud chez Dupuis.

  • Opi­nion tout personnelle(vous juge­rez de sa piètre valeur…):Justement,je ne crois pas qu’il y ait eu ren­dez vous manqué…Franquin évo­quait sou­vent le »…pas osé… »pour jus­ti­fier sa timidité,ses réticences;je crois qu’il ne se sen­tait pas légitime,pas à l’aise avec des jeu­nots qu’il consi­dé­rait supé­rieurs à lui,par leurs audaces,leurs idées aus­si­tot transformées,etc…Cette aven­ture »adulte »aura été un der­nier sur­saut dans une car­rière où il s’ennuyait.Gaston l’a sou­la­gé un temps de spirou;les idées noires et Fluide l’ont sou­la­gé de Gaston…Au coeur des années 80,il envi­sa­geait de reve­nir mais alors avec plus d’acidité,de mordant…Il ne l’a jamais fait:Gaston a retrouvé(1986-1992)sa can­deur et une part d’un charme perdu,les TIFOUS l’ont rame­né au bon­heur pur du des­sin sans contraintes…Aussi,je vois cette expé­rience adulte(mais tel­le­ment adolescente,non?)comme un petit cheminement,sans grande issue,qui l’a beaucoup,beaucoup amu­sé sur le coup,mais reste bien mineur.

  • Je trouve que tu sous-estimes un peu les « Idées Noires » qui comptent par­mi les meilleurs gags de Fran­quin et qui lui ont per­mis de pous­ser son des­sin.

  • Ah,oui!Mais,je me suis mal exprimé:Je n’inclue pas les »idées noires »(oeuvre d’une infi­nie beauté!)qui sont un pro­lon­ge­ment »noir »de gas­ton où son des­sin ne pou­vait pas aller aus­si loin…La planche »moyen age »avec cette roue incroyable est un exemple.Non,je visais ces récréa­tions avec Got­lib et autres que je trouve ennuyeuses;bon,D’ACCORD,je m’étais bien mal expri­mé !

  • @ Totoche

    Oui Fran­quin a fait Slow­burn avec Got­lib, mais pas mal d’autres choses paru dans fluide, dont un idée noire (celle de Pier­rot – si je me sou­viens bien). Il a aus­si ecrit des sce­nar pour Got­lib (Une paro­die de Tar­zan et de King­kong)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *