Le pétomane et le renard – Gotlib & Franquin

C’est l’été, on fait ce qu’on veut et on pique les billets des copains si on veut. À quoi ça sert de se casser la tête ?
Bon, je recon­nais que l’occa­sion fait le larron et j’ai envie de faire connaître Franquin à mes visiteurs étran­gers. Mais comment faire sans ressor­tir du Gaston ou de l’Idée Noire que mes visiteurs habituels doivent déjà bien connaître ? C’est là que je tombe sur le blog d’ Itomi qui s’inté­resse à l’image (on se sent moins seul) et qui a récupé­ré des planches de Franquin peu connues (bon, moi, les autres je les avais déjà dans Cauche­mar­rant ou le Trombone). Mais je ne connais­sais pas cette colla­bo­ra­tion stupide de Gotlib et Franquin qui vont effrayer les visiteurs US. Le renard est d’une beauté hallu­ci­nante…

sur un arbre perché

moralité à la con

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

22 commentaires

  • Il y a longtemps que je n’avais pas vu ces 2 planches (c’était dans Fluide Glacial je crois). Je suis à nouveau étonné par le thème scato­lo­gique, qui appar­tient au registre de Gotlib plutôt que de Franquin.
    La trouve-t-on dans un album ?

  • Non, je ne pense pas. C’est pour cela que je les ai mises sur le blog. Le thème scato est plutôt Gotli­bien mais Franquin s’en est appro­ché dans ses Idées Noires (je pense aux armes qui se trans­forment en caca). Je suis sûr en tous les cas que ça l’a fait mourir de rire.

  • Le camem­bert aussi est d’une hallu­ci­nante beauté. Je trouve. Quant à l’ono­ma­to­pée : ”trôompf­frr­bllb” … J’en reste sans voix. On sent … qu’ils ont dû bien étudier le sujet. C’est énorme.

  • Gotlib et Franquin qui vont effrayer les visiteurs US.
    Oui, il faut leur dire que la vulga­ri­té est rare dans l’oeuvre de Franquin et jamais gratuite (Sauf peut être dans ce gag là).

  • C’est trés adolescent,tout cela,finalement…Pas le genre que je porte à mon coeur,d’instinct…Mais rien que pour le renard..!André Franquin donne vraiment tout dans ce”personnage”…Son art absolu,observer,cerner,puis charbonner,charbonner encore pour arriver à une telle maitrise…Les loups dans les idées noires,par exemple mais aussi les trop sous-estimés”tifous”,où,passée sa crise d’adolescence(et de lourds passages de dépression)Franquin renoue avec le sens du merveilleux,l’enfance,et l’expres­sion la plus achevée de son talent immense(dessin et couleurs).

  • La tronche du renard quand il est dégoû­té est incroyable.
    J’ignore si ce genre de gag est ”adoles­cent”. Nos arrières grand parents étaient friands de ce genre de manifes­ta­tion que nous réser­vons mainte­nant aux enfants.

  • Je vais encore me faire remar­quer comme ado attar­dé, mais moi, c’est la tronche du mec qui fait une manœuvre de Valsal­va de la mort, avec les poings serrés et les tremble­ments qui me fait tordre de rire … Désolé.

  • Ben zut, j’arrive pas à me marrer ! Trop l’habi­tude du Franquin ”fin”. J’igno­rais qu’il s’était commis dans ce type de choses. ca n’enlève rien à son graphisme sublime, c’est vrai. Finale­ment, ça me refait penser à Hauss­man et ses ”sales bêtes” de ”Fluide”. C’est vrai que ça laisse à désirer par rapport à l’ensemble de son travail. Des périodes de décom­pres­sion pour les deux peut-être…

  • Ben merde ! :-)

    J’ai beau chercher, moi j’arrive pas à y trouver une once de vulga­ri­té là dedans …
    Non, je trouve ça plutôt poétique, même. Le goupil a même un petit côté Hausma­nien.

    Vous êtes coincé du trou du cul ou quoi, les gars ?

    La BD vulgaire, c’est autre chose, pour moi. Enfin bon, tous les goûts sont dans la nature :-)

  • Totoche > Je trouve pas ça vulgaire, mais plutôt pas marrant, relou quoi, comme mes blagues à dix balles, enfin à 1 €, vu le coût de la vie aujourd’­hui :-)

  • Je me demande si Franquin a parlé d’une envie de dessi­ner un renard de la fable et Gotlib a embrayé sur une histoire pondue à la vitesse de la lumière. Il faudra lui poser la question…

  • Quel doux rêveur ce Li-An !

    • Ah j’aime­rai tant dessi­ner un renard, celui de La Fontaine par exemple, quel sublime animal, au pelage soyeux, et malicieux comme pas deux avec ça.

    • J’ai une super idée, on va refaire la fable…

    • Ce serait superbe, et on..

    • …avec un prout géant au milieu !

    • ah ?

    • le corbeau en fait il pète et hop il lâche le fromage, génial !

    • mais, je…

    • Ou alors ce serait un pétomane ! Ahaha, trop fendard !

    • (m’en fous, je vais dessi­ner le renard de la fable)

  • Dans”et Franquin créa Lagaffe”s’entretenant avec Numa Sadoul,Franquin évoque son envie de parti­ci­per alors à la vie du journal Fluide,d’où j’ima­gine ces quelques colla­bo­ra­tions avec Gotlib,mais il y avoue s’y etre senti mal à l’aise,dans cette petite foule jeune,productive Etc…oui,cette fable,c’est du pur Gotlib,et certai­ne­ment une petite aventure,un peu frustrée, d’un génie-Franquin-qui a voulu retrou­ver là une jeunesse,une ambiance qui lui manquait..?

  • Il a quand même réali­sé de nombreuses histoires pour Fluide et colla­bo­ré pas mal de temps avec Gotlib. En fait, si rendez-vous manqué il y a eu, c’est bien avec Pilote.

  • Pourquoi ? Il y a eu un rendez-vous ?

    C’est vrai que Franquin et Goscin­ny avaient colla­bo­ré sur Modeste et Pompon

    Sinon, avec Gotlib, il y a eu Slowburn, n’est ce pas, Itomi ?

  • Ben, d’un point de vue histo­rique, accoin­tances, Franquin aurait tout à fait pu bosser chez Pilote mais il a préfé­ré rester au chaud chez Dupuis.

  • Opinion tout personnelle(vous jugerez de sa piètre valeur…):Justement,je ne crois pas qu’il y ait eu rendez vous manqué…Franquin évoquait souvent le”…pas osé…”pour justi­fier sa timidité,ses réticences;je crois qu’il ne se sentait pas légitime,pas à l’aise avec des jeunots qu’il consi­dé­rait supérieurs à lui,par leurs audaces,leurs idées aussi­tot transformées,etc…Cette aventure”adulte”aura été un dernier sursaut dans une carrière où il s’ennuyait.Gaston l’a soula­gé un temps de spirou;les idées noires et Fluide l’ont soula­gé de Gaston…Au coeur des années 80,il envisa­geait de revenir mais alors avec plus d’acidité,de mordant…Il ne l’a jamais fait:Gaston a retrouvé(1986 – 1992)sa candeur et une part d’un charme perdu,les TIFOUS l’ont ramené au bonheur pur du dessin sans contraintes…Aussi,je vois cette expérience adulte(mais telle­ment adolescente,non?)comme un petit cheminement,sans grande issue,qui l’a beaucoup,beaucoup amusé sur le coup,mais reste bien mineur.

  • Je trouve que tu sous-estimes un peu les ”Idées Noires” qui comptent parmi les meilleurs gags de Franquin et qui lui ont permis de pousser son dessin.

  • Ah,oui!Mais,je me suis mal exprimé:Je n’inclue pas les”idées noires”(oeuvre d’une infinie beauté!)qui sont un prolongement”noir”de gaston où son dessin ne pouvait pas aller aussi loin…La planche”moyen age”avec cette roue incroyable est un exemple.Non,je visais ces récréa­tions avec Gotlib et autres que je trouve ennuyeuses;bon,D’ACCORD,je m’étais bien mal expri­mé !

  • @ Totoche

    Oui Franquin a fait Slowburn avec Gotlib, mais pas mal d’autres choses paru dans fluide, dont un idée noire (celle de Pierrot – si je me souviens bien). Il a aussi ecrit des scenar pour Gotlib (Une parodie de Tarzan et de Kingkong)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *