Fanzines not dead

Quelque fois, on trouve des fanzines dans les festi­vals. Des trucs impri­més en noir et blanc sur du papier machine et vendu par des jeunes gens plein d’éner­gie. Comme quand j’étais jeune. Ça fait un peu bizarre à l’air de Fesse­bouc et des blogs autobio mais le fanzine c’est encore le meilleur moyen d’aller se peler dans un coin perdu et de se faire des souve­nirs en commun. Il est assez rare que j’en trouve à mon goût (entre les post manga et les chercheurs graphiques obscurs, il y a de quoi faire) mais à St Denis en Val, le trio de Cambrousse Éditions avait fière allure. Je leur ai acheté un exemplaire d’Encre de Chine, leur fanzine inter­na­tio­nal (avec des illustrateurs/​auteurs italiens, espagnols et états uniens), avec des textes, des BD, des illus­tra­tions, le tout très graphique. J’ai pris Famico­ma, un recueil de travaux de Thomas Rouzière avec des croquis et des histoires étranges de M.Chou et des types à tête carrée. Et j’ai regret­té que Violaine Briat n’ait pas un recueil à elle parce que son carnet de ”croquis” était hallu­ci­nant et que son blog est plein de jolies choses. J’espère retrou­ver très bientôt tout ce petit monde dans des projets dignes de leur talent en espèrant que le jeu vidéo ou l’ani­ma­tion ne les mange pas…

#Mots-clefs :

!ABC Pour signa­ler une erreur ou une faute de français, veuillez sélec­tion­ner le texte en question et cliquer sur l’icône R en bas à gauche.

fille boutique promo
Partagez ce contenu

6 commentaires

  1. Un fanzine débor­dant de pépites, qui mérite­rait une meilleure présen­ta­tion. Ce serait bête de passer à côté de leur stand à cause de ça… Heureu­se­ment, il y a les beaux yeux de Violaine. On craque.

  2. Merci beaucoup Li~An pour cette belle rencontre passion­nante ainsi que tes encou­ra­ge­ments et ton accueil !

    Merci à toi aussi Totoche (je viens de décou­vrir ton blog de critiques bd qui est vraiment bien : pointu et fun, j’y retour­ne­rais souvent).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.