William Meade Prince

Willi­ma Meade Prince (1893 – 1951) est un illus­tra­teur États-Unien qui a même réali­sé quelques planches de comics. Tony Gleeson présente son travail sur le site de Leif Peng, Today’s inspi­ra­tion, et parti­cu­liè­re­ment des illus­tra­tions qu’il a réali­sées pour les textes de Roark Bradford, un écrivain qui a grandi dans le Sud et qui est devenu très populaire dans les années 40 en faisant un portrait humoris­tique de la commu­nau­té noire de son enfance. Ses textes sont désor­mais très mal vus et sont consi­dé­rés comme pater­na­listes et dégra­dants et auraient été boycot­tés par la commu­nau­té afro-améri­caine et censu­rés dans certains pays européens. Restent les illus­tra­tions de Prince, pleines de vie et d’humour. Les Afro-Améri­cains n’ayant été que peu repré­sen­tés dans la presse de l’époque, c’est un travail qui sort litté­ra­le­ment de l’ordinaire.

william-mead-prince-01

william-mead-prince-02

william-mead-prince-03

william-mead-prince-04

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
,
Rejoindre la conversation

8 Commentaires

  1. says: julien

    Claque,ah oui​.De quoi nourrir autant l’exal­ta­tion qu’une ptite déprime dans un coin.Merci Li An.

  2. says: olivier

    excellent ! ça me rappelle que je viens de feuille­ter hier le dernier O boy chez dargaud qui est aussi une belle claque dans la tronche !

  3. says: julien

    Il y a tout chez William Meade Prince:Le souci de la lumière,la vie autant dans la chair que l’étoffe,une science subtile de la composition,un brin d’humour,de détachement…C’est trés fort.(report de la déprime)

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *