Ivor Hele, un peintre Australien dans la Seconde Guerre Mondiale

Ivor Hele (1915 – 1993) est un peintre austra­lien figura­tif qui, en plus des thèmes habituels comme le portrait, le nu féminin ou les paysages, à la parti­cu­la­ri­té d’avoir suivi les troupes austra­liennes pendant la Seconde Guerre Mondiale et celle de Corée. Il a même été griève­ment blessé en Papoua­sie Nouvelle-Guinée.
Si on connaît l’œuvre de nombreux artistes appelés sur le front pour témoi­gner de la guerre en 14 – 18 (et plus), le peintre accom­pa­gna­teur semblait un genre complè­te­ment dispa­ru en 39 – 45 (je n’en connais aucun exemple).
Son travail est tout en vigueur et ses femmes ont une sensua­li­té marquante.

ivor-henry-hele-83

ivor-henry-hele-95

ivor-henry-hele-27

ivor-henry-hele-38

ivor-henry-hele-48

ivor-henry-hele-51

ivor-henry-hele-42

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
,
Rejoindre la conversation

5 Commentaires

  1. says: jérôme

    Je connais­sais les dessins de Ronald Searle sur la 2e guerre mondiale mais je n’ai aucune connais­sance de dessi­na­teurs ou peintres officiels. ça semble logis­ti­que­ment assez compliqué…

    1. says: Li-An

      Oui et non à la fois. Il y en a eu un paquet pendant la Première Guerre Mondiale. Évidem­ment, ils crobardent énormé­ment sur place mais pouvaient aussi peindre sur le terrain à la manière des Impressionnistes.
      Searle et quelques autres sont des artistes/​soldats : ils témoignent de leurs condi­tions de vie mais de manière non officielle.

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *