Georges Beuville et les contes du Dauphiné

les joyeux brigands

L’ensemble des images couleurs réali­sées par Georges Beuville pour les ”Contes et Légendes du Dauphi­néLuce Bosquet – Fernand Nathan

#Mots-clefs :

!ABC Pour signa­ler une erreur ou une faute de français, veuillez sélec­tion­ner le texte en question et cliquer sur l’icône R en bas à gauche.

fille boutique promo
Partagez ce contenu

34 commentaires

  1. Merci Li-An, pour ce travail de redécou­verte du grand dessi­na­teur et illus­tra­teur que fut Beuville. Et bravo pour ton blog où je fais toujours de très jolies découvertes…

  2. Ah bah, je suis moi même ravi que vous laissiez un gentil commen­taire. La décou­verte, c’est ce qu’il y a de mieux (dixit Casanova).
    En ce qui concerne Beuville je ne suis pas le seul à œuvrer dans ce sens. Dommage qu’il n’existe pas d’édi­teur en France qui tente de publier ces illus­tra­teurs désor­mais passés de mode. 

  3. Alors là, c’est une colle parce que j’ai peu lu le journal Tintin et sûrement pas à l’époque où je l’ai un peu lu. 

  4. Apparem­ment oui, on retrouve la signa­ture d’un ”Beuville” dans Tintin, Spirou et même Pilote d’après le site bdoubiees​.com.
    Je ne sais pas si c’est le même ou un homonyme.
    Si quelqu’un a une info … 

  5. Il me semble que c’est le même car j’ai le souve­nir d’illus­tra­tions (princi­pa­le­ment d’avia­tion) avec la fameuse signa­ture en astérisque, dans le journal Tintin des années 60. Mais je n’ai pas pu en trouver confir­ma­tion sur le net (si ce n’est le référen­ce­ment dans bdoubliées)

  6. Il semble­rait que Casanave et Larce­net soient égale­ment fans.
    Ses illus­tra­tions de couver­ture de livres de poche m’ont rappe­lé le temps ou j’en ch.… sur les fiches de lecture au collège !

  7. Je sais qu’il a travaillé pour Pilote et Spirou donc, pas de problème c’est bien lui, il n’y en a qu’un seul de recensé :-) 

  8. Je croyais que l’expo Bofa était termi­née ? (mais c’est vrai qu’ils vendent des origi­naux de Beuville). J’ai d’ailleurs un Contes et Légendes à scanner … 

  9. Ah, peut-être bien,
    il est néanmoins préci­sé sur la page d’accueil que Bofa et Beuville font partie des ”artistes perma­nents de la galerie”. 
    Je n’ai pas pu encore y aller, la galerie étant fermée le samedi, ce qui n’est pas pratique (surtout par ces temps de grève). 

  10. A l’invi­ta­tion aléatoire de vision­ner les anciens billets, je redécouvre celui-ci.
    Aurait-il travaillé pour la biblio­thèque rose ? J’ai le souve­nir d’illus­tra­tions dans le même style, dans ces ouvrages appar­te­nant à mes tantes, lus chez ma grand-mère…

  11. Tu confonds peut-être avec Billon qui a un peu le même genre de travail (fais une recherche sur le blog). Je ne me rappelle pas avoir vu de Beuville en Biblio­thèque Rose mais je n’en jurerai pas.

  12. Oui, j’ai parlé de la rose et pas de la verte par flemme, mais il y avait de tout dans la biblio­thèque de Mammy…
    Visuel­le­ment les illus­tra­tions dont je me rappelle ne semble pas de billon.
    Dans le style gouaché et gammes couleurs de Beuville, il y avait de chouettes illus­tra­teurs visible­ment influencés…
    Dans cette collec­tion un excellent récit à marqué mon enfance : Erik le viking. Loin des clichés sur les North­mens, l’his­toire égare le héros blessé obligé de se dissi­mu­ler parmi les francs…

  13. Ça prouve que la discus­sion est vivante :-) (mais bon, c’est vrai que l’on est parti assez loin (ah ben, Google Chrome n’a pas fonction­né correc­te­ment pour mon commen­taire qui donnait le nom de l’illus­tra­teur en question).

  14. j’ai connu Monsieur Beuville je lui ai présen­té Cabu ce sont les seux meilleurs illus­tra­teurs Cabu est un admira­teur de Beuville je rerette l’absence de cet homme merveilleux 

  15. dans la biblio­thèque rose, c’est ”Zozo la tornade” de Astrid Lindgren qu’il faut chercher…par exemple à Emmaüs !

  16. http://​www​.editions​-gargan​tua​.fr/
    Beuville a publié dans la biblo­thèque verte et, oui, dans tintin, édition belge où il a adapté Le morne au Diable d’Eugène Sue en 1949/​1950 sur l’insis­tance d’Her­gé et Jacobs. Du rabaté 50 ans avant l’heure.
    Vivement un vrai grand site avec bio/​biblio et plein d’images…
    François san Millan a signé des pages sur Beuville où il le présente dans le collec­tion­neur de band dessi­née #93…
    Monsieur Gargantua.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.