Ex libris pour les 10 ans de Bédérama

11 commentaires

  1. Beaucoup plus subtil de votre part (in)consciente, cher Maître.
    On y voit une princesse de dos entou­ré de trois nains, c’est la trans­fi­gu­ra­tion du mystére du triangle féminin ce que confirme le sombre moine dans le fond, figure de l’inter­dit et le croco­dile sur le danger de la découverte.

  2. A bravo pour l’ effet de surprise maite­nant tous les clients du bédér qui sont des fidèles visiteurs de ton blog connai­tront en avant première ce magni­fique ex-libris que tu leurs a concocté.Pour ma part au milieu de cet univers glaucque j’aurais vu une librai­rie scintillant de mille feux mais l’artiste est libre de son choix. 

  3. Ah ben, je ne vois le mail de Raoul qu’à rebour. J’ai eu de graves pressions pour égayer tout ça mais on aurait fini par retom­ber dans la Grande Gentillesse et moi je l’aime bien ce dessin :-) 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.