Battles Magazine n°12

Olivier Revenu est le rédac­teur de la revue de jeux de straté­gie Battles Magazine et aussi lecteur de mes albums. Il m’a deman­dé de réali­ser la couver­ture du numéro 12 consa­crée à la bataille de Pegasus Bridge qui s’est dérou­lée durant la Seconde Guerre Mondiale. Il faut dire que je suis assez amateur de jeux de straté­gie sur PC – proba­ble­ment un héritage de mes années en inter­nat militaire combi­nées avec un goût pour les choses ludiques et c’est toujours rigolo de faire sauter un Panzer planqué dans une haie du bocage normand. Bref, l’idée m’a tout de suite plu (je sens sur moi le regard de Franquin) et il se pourrait bien que je conti­nue sur ma lancée.

pegasus-bridge-battle-magazine-li-an

Plus de détails sur le magazine sur sa page Facebook https://​www​.facebook​.com/​g​r​o​u​p​s​/​1​3​8​9​6​6​0​2​9​4​5​2​7​45/.

Recherches

pegarsus-bridge-crayonsb

pegasus-bridge-li-an-crobA

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
Rejoindre la conversation

9 Commentaires

  1. says: Tororo

    C’est toujours stimu­lant de sentir sur soi le regard de Franquin : la preuve.
    Jolies gueules (je suis parti­cu­liè­re­ment impres­sion­né par les moustaches).

    1. says: Li-An

      C’est un regard plein de reproche que m’adressait Franquin. Les uniformes, ça ne lui plaisait pas du tout.

      La consigne pour ce dessin était de faire des persos de BD avec une forte personnalité.

      1. says: Tororo

        Il a pourtant habillé pas mal de ses person­nages d’uni­formes assez specta­cu­laires, de Zanta­fio au général Schmet­ter­ling, et à ceux qui passent – en général ce sont des passages-éclairs – dans les pages des Idées Noires, il ne manque pas un bouton de guêtre. Mais peut-être y avait-il dans le traite­ment qu’il leur appli­quait de discrètes arrière-pensées sarcastiques ?

        1. says: Li-An

          Comme qui dirait. Il y a aussi le fameux gag du Messer­sch­midt dans Gaston qu’il a dessi­né parce que dans les années 70, le rédac chef de Spirou publiait une chronique consa­crée aux modèles réduits (ahh, les diapo­ra­mas Airfix) et qu’il trouvait ça dépla­cé toutes ces croix gammées. Mais il recon­nais­sait avec malice que du point de vue du dessi­na­teur, le chasseur bombar­dier avait un design terrible.

  2. says: Olivier Revenu

    Je suis super content du résul­tat. Et c’est encore plus joli impri­mé que sur écran. Je suis super content. Ca fait longtemps que je voulais une couv comme ça. Je suis super content

    Dans le milieu wargame, il y a une frange non négli­geable de la popula­tion fasci­née par les uniformes etc… Et une frange elle aussi non négli­geable fasci­née par les uniformes, véhicules, soldats… allemands. Et si la plupart du temps c’est sans penser à mal, un peu bêtement (comme s’il s’agis­sait d’uni­formes, véhicules, soldats de l’Empire dans Star Wars, le côté Hugo Boss), pour certains, aussi, il s’agit d’une fasci­na­tion bien plus puante et dérangeante.
    Bref. Chez Battles, on fight assez réguliè­re­ment contre ça. Et on essaie vraiment, autant que faire se peut, d’avoir du recul et un peu de dérision avec toute l’ico­no­gra­phie milito-guerrière. Le mag a un ton assez éloigné des mags wargame très sérieux dont on peut avoir l’habi­tude, c’est ce qui fait aussi son succès je crois.
    Bref (again), un dessin de li-An comme celui-là sur la couv, ca marche carré­ment, je suis super content (je l’ai déjà dit?). Ce ne sont des soldats ni de Palom­bie ni de Bretzel­burg, mais ils ont une bonne tronche, une bonne vibra­tion. Je suis super content (c’est clair là?)

    Le prochain c’est sur Solfe­ri­no. Zouaves, képi rouge, moustaches.…

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *