Disparition de Jacques Goimard

Je reviens de St Malo, tout buriné par le vent, quelques albums sous le bras et le moral regon­flé à bloc et j’apprends la mort de Jacques Goimard ce 25 octobre.
Né en 1932, norma­lien, agrégé d’his­toire, il a été un des propa­ga­teurs de la SF en France après la Seconde Guerre Mondiale, publiant articles et critiques, dirigeant des collec­tions, etc… Dionnet le rencontre lors des fameuses soirées organi­sées par Druillet et l’invite logique­ment à parti­ci­per à l’aven­ture Métal Hurlant. Mais en fait, j’ai vraiment fait atten­tion à son nom en achetant le tome 3 des Oeuvres complètes de Moebius : Goimard écrit une postface marquante et intel­li­gente. Je vous mets les deux premières pages.

hommage-jacques-goimrard-page2

hommage-jacques-goimard-page1

hommage-jacques-goimard_02

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
, ,
Rejoindre la conversation

9 Commentaires

  1. Glorbsays: Glorb

    Rho mais oui ! Je me souviens avoir scanné ce texte pour un projet de site sur Moebius en 2001 et attends un peu, voyons…

    …je l’ai ! J’avais retrans­crit tout le texte. Je le mets là :

    Je n’avais pas fait le lien avec le Goimard de l’antho­lo­gie de la SF. Merci !

  2. Glorbsays: Glorb

    ça me fait plaisir que ça serve à quelque chose !

    (le site origi­nel a dispa­ru il y a bien longtemps et était héber­gé sur multimania..)

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *