Steinlen’s drawings (Dover)

steinlen-drawings-couv

Dans ma recherche de documen­ta­tion pour Aglaëe Aglaé, j’ai comman­dé un vieux recueil d’illus­tra­tions tirées du Gil Blas illus­tré réali­sées par Théophile-Alexandre Stein­len (1859 – 1923). Né en Suisse, il a fait toute sa carrière artis­tique en France où il travaille beaucoup pour les journaux satiriques ou engagés à gauche (que l’on dirait aujourd’­hui). Il a un trait enlevé et très efficace qui fait penser à Blutch par moment.
Le livre en lui-même est diffi­cile à trouver (j’ai récupé­ré une occasion bien fatiguée) et de bonne quali­té pour du Dover. Le papier est épais et les repro­duc­tions grand format. Pour chacune des illus­tra­tions, un petit texte rappelle de quel numéro du Gil Blas elle est tirée avec le titre du texte et même un résumé de l’his­toire ! On a droit à une espèce de panora­ma de la socié­té française de l’époque : gamins des rues, ouvrières,paysans, cocottes et bourgeois qui reprennent vie sous le crayon de Stein­len. Tout un petit peuple quasi­ment invisible dans les tableaux des peintres pour bourgeois qui font les exposi­tions monumen­tales d’aujourd’­hui.
Il existe de nombreux livres dispo­nibles sur le travail de Stein­len qui, ironi­que­ment, semble passer à la posté­ri­té grâce à sa passion pour les chats.

chapeautistes

petit matin froid

et que ça cause

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

9 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *