Mattias Inks

Mattias Adolfsson est suédois et illustrateur freelance. J’aime beaucoup ses immeubles et ses robots soigneusement dessinés et colorés légèrement à l’aquarelle. Ça me rappelle étrangement mes constructions Lego quand j’étais gamin… Et ne parlons pas des petits cochons stoïques…

Elle souffle !

Elle souffle !
Fish Dance Revolution

Fish Dance Revolution
Ça plane pour moi

Ça plane pour moi

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

13 commentaires

  • Le côté animalier et simple du dessin peut-être. Dans le trait, il y a quelque chose. Peut-être qu’il est tombé dedans quand il était petit :-)

  • La 1ére illustration m’a tout de suite amené à penser à Mazan(le grand Mazan).
    Il plane comme un grand air frais,trés doux,apaisé dans son travail:Trés séduisant,comme une expression d’un bonheur aussi intense qu’inexpliqué(non,mais,à part les drogues…)

  • Ben… c’est que j’ai du mal avec Mazan. Je sais qu’il est très apprécié par de nombreuses personnes mais je n’ai rien lu de lui qui m’ait enthousiasmé…

  • De toute beauté. Y’a pas Ronald Searle qui travaille aussi (travaillait?) un peu comme ça? Par contre je n’arrive pas à entrer dans son blog! Matthias Inks… L’aurait pu aussi s’appeler Matthias Watercolours lol. Au fait, comment fait-il donc pour que sa plume n’accroche pas sur le papier aquarelle? Pas la première fois que je me pose la question au sujet de travaux de ce genre.

  • Il utilise un feutre japonais si j’ai bien tout compris. Ce n’est pas très Searle, c’est sûr mais je ne sais pas à qui ça pourrait faire penser…

  • Un peu DE CRECY,alors..?Ralph Steadman avait des techniques et outil liés à la plume(dont une sorte de »souffleur »,rien à voir en ce cas précis)…Oh,le dessin de « présentation » me ferait penser à du Bercovici du temps lointain où celui ci s’appliquait plus…Longuement.C’était beau;c’est loin.

  • @julien :
    :-)
    Je viens tout juste de « me refaire un coup de » _Berco veni, vidi, vici__.
    Le dessin de _Bercovici-le-jeune
    était quand même « plus crade » (dans le bon sens (!) du terme). C’est d’ailleurs ce qui faisait son charme au début.
    Maintenant que tu le dis, c’est vrai que le côté fouilli et rond du dessin peut y faire penser.

  • C’est rigolo tous ces auteurs qu’il évoque. C’est une espèce de test de Roschach (orthographe non vérifiée) à lui tout seul :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *