L’accordeur de tremblements de terre – Stephen & Timothy Quay

accordeur-de-tremblement-de-terre

Vu sur Arte, un film étrange et très visuel qui mélange anima­tion à la Tchèque (comme dirait Mahler), expres­sion­nisme, bidouillages infor­ma­tique et acteurs expres­sifs. Il semble­rait que ce soit une adapta­tion de l’ Inven­tion de Morel de Adolfo Bioy Casares (qu’il va bien falloir que je lise un jour) mâtinée de Jules Verne. C’est en tout les cas un objet étrange et fasci­nant mais qui pourra énerver les réfrac­taires aux histoires obscures et aux dialogues hermé­tiques. Les frères Quay, vrais jumeaux dans la vie ont réali­sé un autre long métrage tout aussi bizarre, Insti­tut Benja­men­ta , que je n’ai pas encore eu l’occa­sion de voir.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

7 commentaires

  • Hélas je n’ai pas vu grand chose de leurs films, seule­ment quelques courts métrages d’ani­ma­tion en noir et blanc, très étranges et fasci­nants, mais c’est aussi cette rareté qui parti­cipe de l’attrait qu’exerce ce genre de création. Celui-ci à l’air un peu plus ”facile” puisqu’il y a des prises de vues réelles.

    J’ai lu ”l’inven­tion de Morel” il y a bien longtemps, j’en avais telle­ment enten­du parlé, que j’en ai été un peu déçu à la lecture, mais c’est tout de même à lire (je n’en retrouve pas l’ambiance parti­cu­lière dans cet extrait , un peu court c’est vrai).

    ”L’Ins­ti­tut Benja­men­ta” est lui adapté du roman de Robert Walser que je n’ai toujours pas lu par contre, et pourtant il est sur ma table de chevet depuis des mois.

    (sinon Li-An, toujours pas de s à Verne ;-) et le lien Wikipé­dia ne marche pas…)

  • Ah zut, voilà un article qui n’aurait pas dû sortir aujourd’­hui mais les flux RSS m’ont été contraires…

    @vasco : bon, j’ai tout corri­gé :-). Le film est étrange mais pas hermé­tique. Ensuite, il faut aimer le genre…

    @Totoche : oui, bon, je suis pour la lecture du roman pour passer ensuite à l’adap­ta­tion :-) (lisez les romans du cycle de Tschaï ! :-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *