Golden Age Comic Book Stories

miam miam, du poulet fermier
miam miam, du poulet fermier

Il est de bon ton dans certains cercles de se moquer d’un graphisme contemporain « à la Disney » où la technique serait trop visible, la virtuosité un peu vaine et le talent au service d’histoires mièvres. Je dois reconnaître que ces critiques ne sont pas toutes sans fondement (si vous êtes un mâle moyennement constitué, essayez de tenir plus de 10 minutes devant Raiponce avec son héroïne au maniérisme quasi hystérique…) mais confondre la forme et le fond me semble une approche pas très futée quelque soit le graphisme. Bon, je ne vais pas parler du graphisme Disney d’aujourd’hui mais celui des années 30 qui me ravit les yeux. Il y a une rondeur et une bonhommie réjouissante, de l’énergie rigolarde et attendrie. Cartonnretro vient de mettre en ligne les pages de Disney Annual 1937 et c’est un régal pour les yeux.

elles n'étaient que trois

elles n'étaient que trois

miam miam, du poulet fermier

elles n'étaient que trois

  • le site a fermé depuis…

7 commentaires

  • Totoche dit :

    Fantagraphics ressort les Mickey de Floyd Gottfredson. Pur jus. (Je crois que Glénat va s’y mettre aussi)

  • Julien dit :

    Et ben Totoche répond là à ma question du mois dernier:Merci Totoche!Il était excellent ce Donald première mouture.

  • Li-An dit :

    Dommage que la collec Disney de chez Glénat soit aussi peu lisible (je ne parle pas du lettrage mais de la présentation).

    Et j’aime bien en effet ce Donald allongé.

  • dutrey jacques dit :

    ABBEVILLE PRESS avait sorti en 1980 un album grand format « ANIMATED FEATURES AND SILLY SYMPHONIES » reprenant les planches dominicales des années 30-40 : une merveille!

    Ma petite fille Camille adore les SILLY SYMPHONIES, sorties il y a quelques années en double DVD. Elle a trés bon goût.

  • Li-An dit :

    En effet, c’est du Disney de haute volée.

  • kaze dit :

    Personnellement j’ ai tenu devant Raiponce, et j’ ai même bien aimé en plus . Par contre j’ ai souffert devant les passages musicaux, ça c’ est évident .

    Mais je trouve qu’ il est quand même super bien foutu .
    Apres, y a un blog tres intéressant, d’ un mec qui à été storyboarder pour Raiponce et qui raconte quelques étapes et choix qui ont été fait pour le film .
    Et notamment pour la construction de personnage . Et justement, on voit qu’ ils ont quand même essayé de ne pas faire des personnages tout plat gentils ou mauvais, tout en faisant un truc qui reste « public jeune » .

    Enfin vous connaissez peut-être déjà le blog, il y a beaucoup d’ autres articles interessants, concernant surtout l’ animation, le dessin, le storyboard et le scénario, par contre c’ est en anglais .
    Un lien concernant Raiponce (y en a d’ autres):
    http://sevencamels.blogspot.com/2011/07/justify-your-villains.html

  • Li-An dit :

    Je ne sais pas pour la gestion des personnages, je n’ai pas réussi à aller très loin. Ma remarque portait sur la gestuelle de l’héroïne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>