Satoshi Kon & Claude Chabrol

Marie Chantal contre le Dr Kha

J’apprends quasi simultanément la mort des deux réalisateurs. Je vais surtout rendre un petit hommage à Satoshi Kon, réalisateur de films d’animations japonais dont les oeuvres ambitieuses et originales sont très marquantes. Perfect Blue, Millenium Actress, Tokyo Godfathers et Paprika sont sorties aussi en France entre 1997 et 2006. Son univers est plutôt angoissant avec un graphisme froid compensé par des couleurs chaudes. Cela fait longtemps que je ne les ai pas visionnés mais mon préféré était probablement Tokyo Godfathers qui était parait-il inspiré du film de Ford dont j’ai parlé la semaine dernière et qui raconte la rencontre de trois paumés tokyoïte avec un bébé perdu. Les personnages sont savoureux et l’histoire prenante. Satoshi Kon avait 46 ans.

Marie Chantal contre le Dr Kha

On ne présente plus Claude Chabrol, réalisateur français pilier de la Nouvelle Vague à la longévité assez étonnante. Ces derniers temps, j’évitais de regarder les rediffusions qui passaient à la télé, plus ou moins déçu par certains de ses films. Il y a en quand même un que j’aimerai revoir, c’est Marie-Chantal contre docteur Kha, une oeuvre de commande qui parodie les James Bond avec Marie Laforêt en aventurière décalée et intrépide (en fait je ne me rappelle quasi plus rien du tout).

Mise à jour du 01/11/2013: bon, impossible de montrer la bande annonce de ce film. Un ami bien gentil m’a prêté le DVD et j’avoue que je m’y suis rudement ennuyé…

10 commentaires

  • Doc Mars dit :

    Excellent film que cette parodie avec la sublime Marie Laforêt

    http://www.canalplay.com/pages/movies/detail.aspx?aid=297&said=307&mid=5393&mkid=137

    Photos du film et liens, ici: Kebekmac chez Blogspot.

  • Totoche dit :

    Qui est l’auteur de cette jolie affiche ?

  • Li-An dit :

    Il y a une signature mais illisible.

  • Li-An dit :

    @Doc Mars : désolé Doc mais j’ai dû camoufler le lien puisque le billet propose un téléchargement illégal du film.

  • Julien dit :

    Je me permets de citer deux grands « Chabrol »:Absolument pas séduisants,troublants et déroutants par leurs simplicité feinte et torturé joyeusement;mais je les trouve fascinants: »LA ROUTE DE CORINTHE »(1967,avec Jean Seberg,dans une Grèce de contre-jours,de vert « pétant »)et « JUSTE AVANT LA NUIT »(1971,Michel Bouquet et François Périer;drame de la culpabilité imcomprise aprés un jeu sexuel qui a mal tourné).
    ARTE a diffusé un de ses premiers films tout récemment « A DOUBLE TOUR »;le classique et admirable « BETTY »,pur Simenon;
    et je garde une faiblesse pour le classique et désabusé « LA LIGNE DE DEMARQUATION »…Chabrol préparé une adaptation nouvelle de « BOULE DE SUIF ».Pour nous consoler,replongeons nous dans l’album de LI AN…

  • Li-An dit :

    Zut, j’aurais dû lui demander de faire une préface pour l’album.

  • Julien dit :

    Déjà que MAUPASSANT s’est défilé…

  • Li-An dit :

    Dès que les gens meurent, on ne peut plus compter sur eux…

  • Doc Mars dit :

    En effet, je n’avais pas lu toute la page.

    Les derniers films de Chabrol étaient un tantinet daubesques à mon avis, qui n’est pas celui du Monde, lire interview:

    http://www.lemonde.fr/carnet/article/2010/09/13/claude-chabrol-ne-laissait-aucun-spectateur-a-la-porte-de-ses-films_1410618_3382.html

  • Li-An dit :

    D’un autre côté, Chabrol n’a jamais postulé au titre du plus Grand Metteur en Scène au Monde. C’est déjà beaucoup :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>