”Lovely Head” Goldfrapp & Flight 104

Je ne pense pas avoir dit tout le bien que je pensais de ce premier album de Goldfrapp, hanté par les musiques de Ennio Morri­cone. Je n’ai pas du tout suivi le groupe dans ses expériences disco fort juteuses ma foi et au moment où sort un album folk (???) du même groupe, voilà une bonne occasion de se replon­ger dans un titre magni­fique de leurs débuts.

#Mots-clefs :

!ABC Pour signa­ler une erreur ou une faute de français, veuillez sélec­tion­ner le texte en question et cliquer sur l’icône R en bas à gauche.

fille boutique inktober2021 opt 2
Partagez ce contenu

4 commentaires

  1. Pour avoir suivi les blackscession(s?)du groupe chez Lenoir,et un avant gout du nouvel album,je suis trés surpris d’y trouver toujours une profondeur,meme dans leur expérience”dance”,à cause de la voix trouble,troublée d’Alison..?!Leur 1er album est bien loin,hélas…Tiens,justement,Portishead revient…Boh,10 ans,c’est vite passé;vivement Avril 

  2. Il semble­rait que ce nouvel album soit plus dans mes goûts. Je vais tester ça (et je pense passer mon tour sur Portishead…enfin, il faudrait d’abord que j’en écoute des morceaux…). 

  3. Allons, allons, laisse tomber cette vieille­rie péteuse et penche toi plutôt sur le joyau ”electro folk” de l’année (dernière, déjà) : Tunng – Good Arrows (2007), une merveille fiston, tu m’en diras des nouvelles. 

  4. Merci pour le conseil Bubu mais…je n’ai pas été convain­cu par Tunng :-). Agréable mais ça ne m’a pas donné envie de sortir la CB… 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.