Une chanson pas vilaine du tout

Sur quelques accords de guitare bluesies et malicieux, William Z. Villain réussit une chanson qui rend totale­ment accro. Ses trémo­los sautillants se coincent immédia­te­ment dans votre cerveau et sa fraîcheur me rappelle le premier tube de Beck.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
Rejoindre la conversation

2 Commentaires

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *