Richard O. Rose

Leifpeng publie sur sa galerie Flickr les images d’un certain Richard O. Rose, un illustrateur anglais très peu connu. On reconnaitra une école que j’aime beaucoup, toute en expression.

Nouvelle Cendrillon

vieux ronchon

brûle, sorcière, brûle

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

11 commentaires

  • Oh,j’ai vraiment cru voir du TARDI,pour la première!On devine des influences croisées,avec une gouaille,une « vulgarité »(dans le bon sens,si je puis dire)trés française avec de la retenue,de l’élégance qui suggère un peu de « noblesse »…Finalement dans la deuxième il y a aussi beaucoup de TARDI(Jouons!Sauras-tu deviner chez quel personnage assi au fond on retrouve cette patte?!?).La troisième achève de convaincre du talent du bonhomme « trés peu connu » où l’on relève,encore,un talent fou de composition…Mais je suis perverti par mon lourd passé,et ne peux m’empecher de retrouver pas mal de FRANQUIN dans cette couverture,avec le m^me élan,l’enthousiasme candide et chaleureux,la mise en place de ses personnages cernés avec grace…On met SPIROU en titre et on y voit que du feu…Impressionnant Richard O. Rose…Et une fois encore,merci Oncle LI AN.

  • Ce vieux ronchon est le portrait craché de mon voisin du dessus !

    et la premiere illustration me rappel « l’illusioniste » ( dont je viens de quitter la scéance )avec ce vieux et cette jeune fille :)

  • Elle attire l’oeil et ( metro ou pas ) est efficace et belle ( selon mes gouts ;) …
    Après je ne sais pas si elle correspond a l’etat d’esprit du film :-)

  • Je ne savais pas la rivalité entre illustrateurs anglais et français si impitoyable! XD
    (j’étais quant à moi frappé par une parenté de technique: le dessin au crayon, jeté et nerveux, qui reste présent sous une mise en couleurs très raffinée…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *