EO présente « Rubaiyat d’Omar Khayyam illustré par Edmund Dulac »

EO nous fait un merveilleux cadeau pour la nouvelle année: des scans tirées de l’édition originale du Rybaiyat illustré par Edmund Dulac. Et en plus, ils nous en parlent intelligemment… De quoi mettre la honte à Jeff A. Menges et ses repro pourrites.

je ne conduis pas ce soir

les joies du camping

je l'embrasse ou pas ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

7 commentaires

  • Quelle élégance;la gestuelle des corps,la compréhension de chacun de ces etres!Quelle insolence!On sent bien que Dulac n’a pas accompagné un mouvement(graphique,pictural…):Il en était l’essence m^me;il l’a peu à peu imaginé,depuis un héritage puissant et ample,se construisant ses limites,ses règles,ses possibilités;comme Schiele,ou Klimt,Moser…

  • Justement,les quelques éléments biographiques laissent sous-entendre une forme,assez pathétique,de prestige au soir de sa vie:Reconnu,célébré mais dés lors enfermé comme un label,dont il n’aurait pu se dégager réellement.Faut se méfier d’internet quand on peine pour les infos mais j’ai lu qu’il avait illustré une série de timbres,son dernier refuge d’illustrateur devenu britanique résidant en Grande-Bretagne;il aurait rencontré De gaulle(pour la collec’ de timbres de ce dernier)et illustré POUCHKINE,ultime oeuvre avant de mourir,en 1953.Mais les questions restent les m^mes,au fond.Mais mon regard est biaisé;je ne peux m’empecher de l’associer à Vienne 1900,mouvement,élan,figé,statufié par la grippe espagnole(Visiblement il avait le vaccin).Et puis je me demande jusqu’à quel niveau une guerre mondiale(Deux,en l’occurence)peut conduire,éconduire le cheminement d’un style,d’une école,d’un artiste.(‘Scusez moi)

  • Ben la Première Guerre Mondiale a complètement bousculé la notion de « Beau ». Et ça, c’est dur pour les artistes…

  • Je me demandais pourquoi la recherche ne le trouvait pas… C’est en fait Chris Menges, un type qui fait des livres chez Dover consacrés à tous ces illustrateurs passés. La qualité de reproduction est déplorable (tu peux suivre le lien, il fonctionne maintenant).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *