Boule de Suif – l’album chez Delcourt

boule_de_suif_couv

La voilà enfin, cette adaptation BD du grand classique de Maupassant . Mais comment fait-il se demande la foule médusée (ou blasée, ça dépend) ?

Déjà, on essaie de contacter des spécialistes du genre que vous écoutez sur France Inter. Ainsi, Noëlle Benhamou, spécialiste de Maupassant a eu la gentillesse de relire mes planches et de donner divers avis fort avisés. Elle a aussi rédigé le petit texte de présentation biographique en quatrième de couverture. Michel Prati m’a fourni de la documentation et m’a orienté dans mes recherches. Un grand merci à tous les deux. Et n’oublions pas de saluer bien bas Laurence Croix qui a fait les belles couleurs (la foule est en délire, on appelle la sécurité)… Appollo me rappelle qu’il m’a gentiment orienté vers cette nouvelle en particulier. Et j’allais l’oublier (d’ailleurs je l’ai oublié dans l’album, argh !)…

J’ai enfin découvert ce blog sur la guerre de 1870 réalisé par Antan particulièrement riche en images… au moment où je terminai l’album…

bouldesuif-roman-couv

J’ai acheté par hasard l’édition Folio Classiques comme base de l’adaptation et je ne l’ai pas regretté. Quelques notes de bas de page judicieuses m’ont permis de préciser quelques détails historiques (pourquoi les toilettes affichent un numéro « 100 » par exemple) sans être envahissantes.

france-secondempire-couv

Acheté pour cause de recherche de doc, Les Français sous le Second Empire (Thierry Dehan & Sandrine SénéchalÉditions Privat) s’est révélé très décevant. Une iconographie pauvrette, un texte minimal face à une volonté de survoler toute la période dans ses moindres aspects. On se retrouve avec une introduction très scolaire sur la période. La couverture est encore ce qu’il y a de mieux…

paris-second-empire-book-couv1

Belfond publie en 1982 ce gros ouvrage de 320 pages de Michel Cabaud avec le concept: une page, une photo (ou plus). Les travaux dans Paris, les vedettes du théâtre et de la littérature, les ouvriers etc… tout y passe. Une excellente mine visuelle que j’ai découvert chez mon bouquiniste après avoir terminé l’album… En complément, une notice bibliographique sur chacun des photographes publiés.




  • 80 commentaires

    • b dit :

      c’est déjà en librairie? oulala ..il va falloir que j’aille voir ça très vite :-)

    • Totoche dit :

      En tombant par hasard, le 19 décembre dernier, sur la rediffusion de l’émission « 2000 ans d’histoire« , sur France Inter, consacré à Maupassant, je me suis dit que l’attachée de presse de Delcourt avait sacrément bien fait son boulot !
      Tu as vraiment de la chance d’être dans une maison d’édition qui défende aussi bien ses auteurs.

    • Raymond dit :

      J’aime bien la tête de Boule de Suif. J’imagine que ton regard sur cette histoire est assez caustique ?

    • Alan dit :

      Il n’est pas prévu une version N&B ?
      il me semble que ce que j’ai vu par ici se passait bien de couleur (j’aime pas trop en plus les à-plats fade à l’ordi… mais bon, je n’ai pas encore vu cet alboum)
      Sinon, chuis pressé de le lire…

    • julien dit :

      Totoche a trés bon gout,et de trés bonnes habitudes radiophoniques!Chaque livre nouveau est un événement cher,et un petit miracle,non?Bravo donc;au plaisir de te lire,au plus vite;quant au travail de Laurence Croix,loin d’etre convenu,est-elle,dés l’origine d’un tel projet,une voix,une écoute possible,au fil des pages..?J’aime son apport,délicat,qui rappelle les meilleures collaborations qui soient(à mes yeux):Laura & Dino Battaglia;Patrizia Zanotti & Hugo Pratt…

    • Hobopok dit :

      Est-ce que Maupassant sera à Angoulême aussi ?

    • Li-An dit :

      @b : oui dépêchez vous, il n’y en aura pas pour tout le monde…

      @Totoche : C’est ça la classe

      @Raymond : je manque un peu de recul pour répondre. L’histoire est elle-même assez méchante, je ne sais pas si j’en ai rajouté :-)

      @Alan : si vous en achetez 5000 chacun, il y a des chances…

      @julien : j’ai pour principe de laisser les coloristes proposer des choses quitte ensuite à les agonir d’injures et les fouetter pour qu’elles recommencent (c’est pour ça que je choisis des filles).

      @Hobopok : très drôle. Tu as le numéro 2347, Hobopok (le nombre de personnes qui m’ont fait cette blague).

    • julien dit :

      ça aurait pu etre pire comme blague: »Boule & bill de suif »(tiens,c’est minable!?);mais SERIEUSEMENT,à quand une petite interview de Laurence Croix!?a t’elle des projets personnels?a t’elle puisé dans ta doc.pour trouver l’inspiration?Voilà,des trucs,comme ça!L’album est beau,je vais me précipiter pour l’acheter(on peut entamer comme ça une chaine de l’amitié,sur cette initiative)

    • Li-An dit :

      J’ignore si les coloristes peuvent avoir des projets personnels ? Je pourrai toujours lui demander. L’idée de l’interview est rigolote mais va falloir me creuser le ciboulot pour trouver des questions intelligentes.
      Attention en vous précipitant à ne pas déraper sur le verglas…

    • Hobopok dit :

      En plus t’es tranquille avec les droits d’auteur (numéro 2348).

    • julien dit :

      Bah,il me semble que la plupart des coloristes ont une « formation »(quel mot)artistique;beaucoup(kathleen…Luce Daniels,Bruno Wesel,J.P.Stassen etc…)ont d’autres activités,prennent parfois d’autres chemins(peinture,surtout)?..Voilà une 1ére question…Je me souviens que (feu)Pavillon Rouge avait fait un dossier là dessus(avec Ruby,notemment);bon,j’vais relire ça.merci à Totoche pour le making of(rappel),c’est vrai ton dessin est remarquable,évident et s’affirme de plus en plus comme une signature,singulier,et l’histoire a le « don » de nous prendre la main dés la 1ére page.

    • Boyington dit :

      On ne peut rester de glace devant une aussi belle couverture. Vivement voir (allitération)le tout. Samedi, si ça glisse pas trop jusqu’au magasin…

    • Itomi dit :

      Waou ! Y’a Maupassant qui a bien voulu t’écrire un scénar ? Héhéhé

      [Edit] je viens de vois que d’autres on fait ce genre de blagues vaseuses avant moi … désolé

    • Li-An dit :

      M’en fiche, Maupassant va venir chez vous avec une batte de base-ball et IL VA TOUT VOUS CASSER VOTRE VITRINE DE TROPHÉES DE L’AS ST ETIENNE !

      @julien : on se calme Julien :-) Je ne trouve pas que mon dessin soit si faramineux que ça (d’ailleurs je suis en train de cogiter méchamment pour le prochain album possible).

    • Hobopok dit :

      Oh ben pour le prochain album, tu as l’embarras du choix : Les misérables, Le lys dans la vallée, Un cœur simple, Le rouge et le noir…

    • urbatrof dit :

      Tu pourrais étonner tout le monde en adaptant des oeuvres du Marquis de Sade.

      ahahaha !

    • smurz dit :

      Toc, Toc, qui est la?
      Maupassant.
      Maupassant quoi?
      « Maupassant par la Lorraine, avec mes sabots.. »

      Toc, Toc, qui est la?
      Li-An.
      Li-An quoi?
      « Li-An, le ciel, le soleil et la mer…. »

    • Totoche dit :

      Elle est mimi, Mme Carré-Danloignon. Sinon, l’acariâtre femme du pinardier, c’est une référence à La Diligence de Lucky Luke, dont Raymond nous a parlé l’autre jour ?

      http://lecturederaymond.over-blog.com/article-25764483.html

      Il sera prêt quand l’ex-libris, chez mon libraire préféré ?

    • Li-An dit :

      @Hobopok : JD Morvan m’a proposé « La Comédie Humaine » (ce n’est même pas une blague…)

      @urbatrof : en fait, je crois que « les 100 000 Verges » seraient plus ma tasse de thé.

      @smurz : sors de ce corps, Delporte! La première n’est pas tirée du Trombone Illustré ?

      @Totoche : il est prêt (depuis trois semaines à ce que j’ai compris) et il me reste à le réceptionner pour le signer.
      La diligence est inspirée de Stage Coach dérivé de Boule de Suif. D’où…

    • smurz dit :

      Je ne dispose que du recueil des couvertures de Franquin, non des originaux du Trombone (Snif!).Je n’ai pas trouvé ce Toc Toc dedans.
      Quelqu’un (une) peut-il vérifier?

    • Appollo dit :

      Quelle excellente idée que d’adapter « Boule de Suif » ! Mais comment diable y as-tu pensé ?

    • Grospatapouf dit :

      Je vais faire mon grognon, mais je préfèrerais un bel album personnel de SF bien barrée comme tu sais le faire, et comme tu nous en conseilles si souvent avec bonheur.
      La frénésie d’adaptation actuelle m’exaspère. Maupassant, c’est extraodinaire, mais je ne vois pas l’intérêt de l' »adapter ». Quant à dire que cela devient « autre chose » par l’adaptation, tant qu’à faire, autant faire vraiment autre chose. Pour moi, adapter Maupassant, à la rigueur, consisterait à aller observer les paysans cauchois du XXI siècle pour en faire quelques nouvelles graphiques contemporaines, ça serait tellement plus intéressant que cette collection Ex Libris qui collectionne les classiques en faisant du pied à cette grand bécasse d’Education Nationale.

    • smurz dit :

      Sans faire du pied à la bécasse (original?!),les adaptations peuvent permettre une lisibilité aisée d’une œuvre, indépendamment de la touche personnelle qu’y injecte l’artiste, of course.
      Cela permet de découvrir des auteurs par un autre biais que celui proposé par l’approche classique de la grande bécasse que tu cites (testé et approuvé par mes filles).

      PS: Je ne fais pas partie de la grande bécasse!

    • Li-An dit :

      @smurz : la flemme…

      @Appollo : c’est encore pire que ce que tu crois: j’ai oublié de te remercier dans l’album… J’ai vaguement honte. Je vais au moins le mettre dans le billet.

      @Grospatapouf : oui, je me flagelle, flop flop flop. Ce qui est très drôle, c’est que j’ai dû intervenir sur Comix Pouf en louvoyant parce que je savais que je polissais le bâton qui allait me frapper. Bah, moi ça m’a amusé et de toute manière mon adaptation est bien plus mieux que les autres, c’est sûr :-))) En fait, j’aurai bien fait « Au coeur des ténèbres » en SF. Appollo a d’ailleurs une excellente idée d’adaptation en SF mais il va la refourguer à Brüno, c’est sûr. Et d’ailleurs, c’est pas ma faute, c’est la faute à Appollo, la preuve, il vient réclamer son dû ici ! (je peaufine un concept encore plus pourri, t’inquiète Grospatapouf :-)).

      C’est joli, « la grande bécasse » (et en plus, c’est ciblé !).

    • julien dit :

      Pas d’accord(et pis qu’est-ce que c’est que ce « modérateur »d’enthousiasme!?)sur l’art de l’adaptation;au delà du plaisir personnel de l’auteur,il y a le bonheur de prendre le coeur d’une trame et de développer tel ou tel aspect du récit,personnage…Le systématisme-incarné par le principe meme d’une collection-peut agacer,mais s’il créer des ponts entre les arts,c’est formidable!..G.Simenon est l’exemple phare et étonnant d’avoir su générer des oeuvres aussi différentes(cinéma)en laissant une part d’imaginaire,se centrant sur la force des personnages plutot que sur la trame;la vision de Maupassant par Battaglia,de J.Ray par Breccia(…)sont des exemples forts:S’appuyer sur un texte fort et proposer un regard intime,classique ou autre;
      Euh…Sinon,j’comprends pas,LI AN,t’as pas fait stopper les rotatives quand tu t’es rendu compte d’avoir omis le remerciement à APPOLLO!?

    • Appollo dit :

      Quelle ingratitude… Quand je pense que j’avais passé une bonne heure au téléphone pour te convaincre de choisir « Boule de Suif » et même pas un mot pour dire merci…. (y a intérêt à ce que j’ai un exemplaire gratos)
      D’autant que comme Grospatapouf, je suis absolument contre les adaptations (surtout lorsqu’on voit les résultats abominables que ça a donné dans toutes les collections dédiées qui viennent d’apparaître). L’adaptation, c’est une grosse connerie. Il n’y a que quelques exceptions : Oedipe-Roi, Dom Juan, Frankenstein, Dracula, éventuellement Jules Verne. En gros, le théâtre classique -parce qu’il fonctionne sur la réapropriation du mythe – et les « mythes » littéraires. Encore faut-il être d’une intelligente infidélité, sinon c’est de l’illustration pénible.
      Il n’y a aucun argument valable à l’adaptation d’une oeuvre littéraire, surtout pas pédagogique (et c’est un bécassier qui parle), mais enfin, si on a décidé de faire une adaptation, autant choisir cyniquement une oeuvre effectivement étudiée en classe : Boule de Suif par exemple, héhé.

    • smurz dit :

      J’en déduis donc qu’il faut jeter aux orties ( quoique, c’est pas si mauvais les orties) toutes les adaptations, que ce soit sous forme de BD, de films ou de théâtre? (c’est mon côté provoc’)

    • Appollo dit :

      Bien sûr. Ca va de soi. Tu peux aussi les brûler.

    • smurz dit :

      En cette saison, un petit feu ne peut faire que du bien….

    • Grospatapouf dit :

      Oui, et à l’arrivée on obtient une petite boule de suie.

    • Li-An dit :

      Je ne désire pas attaquer ce grand débat sur l’adaptation en BD que j’ai épuisé avec 8 tomes de Tschaï. C’était surtout pour moi l’occasion de travailler tout seul sans trop me prendre la tête sur une histoire. Franchement, ce n’est pas très éloigné de bosser sur le scénario d’un autre et tout le monde n’est pas Maupassant :-)

      Mais Grospatapouf a raison, il ne faut pas que je m’embourbe. Le problème c’est que je ne dessine pas très vite en ce moment d’où des difficultés à mener deux projets de front :-) Et surtout, je n’ai pas trouvé de « concept » qui justifie un investissement en temps conséquent….

    • Appollo dit :

      Oui, tout le monde n’est pas Maupassant. Par exemple, Flaubert n’est pas Maupassant.
      Et Van Gogh ? C’est pas un concept qui justifie un investissement conséquent ?

    • Li-An dit :

      Tout à fait: Van Gogh voilà une idée de génie ! Et on le ferait discuter avec un chat…

    • urbatrof dit :

      Moi je suis pas d’accord avec Grospatapouf, je préfère tout ce que fait Li-An sauf le Cycle de Ch’Ti ou chais pas quoi…

      désolé Li-An…

    • Li-An dit :

      Justement, Grospatapouf n’aime que « Planète Lointaine » :-)

    • Totoche dit :

      Entièrement d’accord avec Appollo : vous verrez qu’un jour on adaptera, après les classiques de la littérature, les chefs d’oeuvre du rock (AC/DC, Pink Floyd …) en BD… N’importe quoi !

      Et puis , si au lieu d’écouter Appollo, tu avais choisi Le Petit Prince, au moins tu aurais eu le prix de la meilleure bande dessinée de l’année par le magazine Lire ! Waf !

    • Li-An dit :

      Ne parlons pas de Motorhead
      Bon Dieu, mais c’est bien sûr, le Petit Prince ! Bravo à Lire pour cette prime à la création :-) (ça va, j’ai toutes mes chances…).

    • Oslav Boum dit :

      J’ai rien compris, Boule de suif c’est quel album de Boule et Bill ?

      A part ça, félicitations aux deux auteurs. Reste plus qu’à aller en librairie pour en voir plus.

    • Li-An dit :

      Je tiens à faire remarquer que je n’ai pas eu un seul coup de fil de Maupassant pendant que je dessinais…

    • Grospatapouf dit :

      Le cycle de Tschaï, c’est aussi une adaptation… non, je voulais parler de « Planète lointaine », super BD SF décomplexée.
      Sinon, je me demande souvent pourquoi j’ai autant de mal à supporter les adaptations en BD alors qu’au ciné ça ne me pose pas trop de problème. Peut-être parce que le genre cinématographique s’éloigne tellement de l’écrit que l’expérience qu’on en a est réellement autre. Mais la bande dessinée a surtout du mal à se défaire de l’album standard et de la collection, ce qui enferme d’emblée toute tentative d’adaptation libre dans un carcan prédéfini et soumis à la volonté de l’éditeur. C’est le cas de cette collection Ex-Libris. Au cinéma, cela part plus souvent de la volonté d’un auteur : Bresson et Pialat « adaptant » Bernanos, Chabrol Flaubert, c’est autrement passionnant que Tartuffe en BD, non ?
      Et Gemma Bovery de Posy Simmonds, ça se lit comme une œuvre originale…

    • Li-An dit :

      Gemma est excellent mais très éloigné du « modèle ».
      Le procès sur les collections n’est pas évident: au cinéma, on connait des tas de films de commande à des formats bien définis et des thèmes itou connus pour fonctionner (les polars de la Warner des années 40 par exemple) qui sont devenus des classiques. Et il y a plein d’exemples dans la littérature. Du moment qu’il y a de bons albums, on s’en fout de la collec, du concept etc… Mais il faut qu’il y ait de bons albums :-)

    • Totoche dit :

      Mme Totoche (qui a meilleur goût que moi, c’est pas difficile) me rappelle que nous avons découvert Alexis Tolstoï, Léo Malet et Jean-Claude Denis-écrivain grâce à Rabaté, Tardi et… Jean-Claude Denis-auteur de « bédé »
      … Incultes que nous sommes.
      En tous cas, ça a l’air super bien ce que fait ce fameux Maupassant, il a fait d’autres trucs ?

    • Smurz dit :

      Quelle prose(prise)de tête!;-)

    • julien dit :

      Si l’adaptation revet les habits de « Découvre Molière en BD »,je trouve cela assez repoussant,de meme que revisiter les 3 mousquetaires,l’ile au trésor…Ennuyeux programme,éculé,et peu,trés peu souvent probant;
      Toutefois,à la liste inspirée de Mme & Mr Totoche,j’ai pour ma part fait quelques pas en avant,franchi quelques ponts grace à Chauzy(Marc Villard,et surtout Thierry Jonquet),lu et apprécié des romanciers contemporains comme Manchette(encore du roman noir,parce qu’il est un peu maudit comme la bd?)Siniac,Patrick Deperdange,Jacques de Pierpont,Vincent Ravalec,etc…Leur gros point commun:Ce sont trés souvent d’étroites collaborations qui permettent d’aller au delà de l’adaptation,l’auteur et l’écrivain se rencontrant,un peu,beaucoup,à la folie…Fred a creusé au mieux l’oeuvre de l’immense Jules Renard,et l’honneur revient à Frank le Gall qui-en biaisant,avec un trés bel album de Théodore Poussin-a livré par bribes,par les sentiments les plus forts,sa vision de « pierre et Jean » …De Guy de Maupassant;et pour rigoler un peu(ouais…)je rappellerai la collection(chez Dupuis 1991-1997?) »SULITZER » avec 3,4 séries étrangement pas si mal foutus(mais les petites mains de feu(!)sulitzer comme loup Durand étaient plutot de bons conteurs…)

    • Li-An dit :

      D’un autre côté, on assiste à de multiples tentatives de couplage « dessinateur/écrivain célèbre » dont les résultats, pas vraiment honteux, ne sont pas non plus renversants.
      J’ai gardé un bon souvenir de L’île au trésor de Corteggiani & Faure.

    • Grospatapouf dit :

      Ah oui, c’est vrai, moi j’ai une coupable bienveillance pour le couple Fédéric Beigbeder / Philippe Bertrand…

    • Li-An dit :

      Être méprisable et vicieux…

    • julien dit :

      pas mieux.En général les romanciers voulant se commettre(« pour se détendre »qu’i’disent)dans la bédé,comme Weber,Benaquista,Klotz(…)alignent des poncifs pour faire plus « bédé »…
      Ruez-vous sur le « couple » Fred Vargas/Baudoin,moins surfait que F.Begb…et trés au dessus du lot…Oh,et puis dans la jeune collection de JD Morvan,Gaulthier a fait un bien bel album(Robinson Crusoe).

    • Li-An dit :

      Moi j’aime bien le « Roman de Renart » chez Delcourt et le « Frankenstein » de Marion Mousse.

    • Oslav Boum dit :

      Voici effectivement deux bons exemples d’adaptation pour lesquelles on ne se pose pas longtemps la question de leur pertinence.

    • Li-An dit :

      Ah, c’est bien de me soutenir, Oslav :-)

    • Oslav Boum dit :

      Je te soutiendrai encore plus après avoir lu ton Boule de Suif. Discuter du bien fondé d’adaptation c’est comme critiquer le principe de la reprise dans le jazz ou la pop. Il y en a des excellentes, des nullissimmes, des sincères, etc. Après, qu’il y ait ces dernières années une saturation et un embouteillage, c’est une autre histoire.

    • julien dit :

      On pourrait connaitre les réflexions de Jean David Morvan,à ce sujet..?On ne peut pas l’accuser de manquer de sincérité ni d’enthousiasme dans ces projets…Autre profil de l’adaptation:Les livres de Denis Deprez,déconcertants,passionnants autant que audacieux et décevants(oui,oui,tout ça);chez Casterman,où l’on trouve aussi un « Dr jeckyll… »de Mattotti qui a de la gueule(mais je crois que le sujet est en train de lasser,j’arrete).

    • glorb dit :

      Aussi couillon que cela puisse paraitre, je me souviens avoir pas mal feuilleté de Je bouquine à la bibli, juste pour le « grand classique mis en bd » dont un auteur présentait quelques pages histoire d’attirer le chaland (pas celui là, l’autre). C’est typiquement un truc que je trouverais naze maintenant mais à l’époque ça marchait pas mal et ça m’a permis de faire des liens entre bd sf et littérature sf, de la même manière qu’un roman de sf avec une couv de bilal me disait vazy c’est du tout bon. En même temps c’est pas vraiment vrai vu qu’on m’aviat offert niourk quand j’étais pas bien grand et que je n’avais pas encore découvert la sf en bd. Bref, y a surement un intérêt à tout ça.

      Mais je rejoins l’idée que faire des collections de grands classiques adaptés en bd c’est un peu condescendant comme démarche à mon goût. Ceci étant dit je me ferai une joie de lire le livre concerné pour me faire une idée de cette adaptation-ci !

    • Li-An dit :

      Oui oui, il faut acheter quitte à en dire du mal après :-))

    • Totoche dit :

      Les adaptations littéraires en bandes dessinées ne datent pas d’hier (je me souviens en particulier des albums N/B des éditions Prifo de ma jeunesse).
      Non, ce que je trouve « débile », c’est cette nouvelle « mode » et cette nouvelle « ruée vers l’or », ce nouveau « filon » des éditeurs, car même si la plupart des auteurs (comme toi) doivent y mettre tout leur cœur, au final, cela m’apparait totalement artificiel et commercial.

      J’ai la désagréable impression qu’on refuse des projets personnels pour mieux faire signer ces adaptations moins « risquées ». Me trompé-je ?

      D’une manière générale, je suis contre les « collections ».

      Les adaptations de Daniel Casanave semblent donner effectivement raison une fois de plus à Mr Appollo.

    • Boyington dit :

      Je me fais une joie de le lire en ce moment (ça glissait pas samedi jusqu’au magasin), mais je ne pourrai pas me faire une idée de l’adaptation, vu que je ne me souviens même-pas si j’ai lu Boule de suif, snif, autrefois. (Oserais-je dire) En tout cas, Li-An, il y avait une belle pile à vendre au Furet du Nord, et je redis que la couv. séduit l’oeil, tout comme le cartonné et les feuilles d’aspect mat. Bon, je suis pas resté sur place quand même pour faire ta promo, faut pas charrier, hein. ;-)
      Pour ce qui est d’en dire du mal, je suis au milieu du book (ça se lit plus vite que ça se fait, ça doit être déprimant pour un auteur!)et j’ai plus envie d’en dire du bien. (Ah le fayot dirait Totoche. Ben quoi, quand c’est bien faut le dire)
      Bon, le prochain c’est quoi dis-donc?

    • julien dit :

      « Nouveau filon »?Sur quelques 3000 albums par an(c’est ça,non?)je ne crois pas que l’adaptation tue la création;y a de la place pour tout le monde,pour tous les prix,pour tous les genres et toutes les désillusions…Je me dis aussi que l’adaptation est une-probable-bonne école pour un auteur à quelqu’étape de son parcours que ce soit,un exercice de style qui peut s’avérer heureux;
      « Boule de Suif » est un bon cas,parce que c’est une nouvelle et Maupassant a su suffisamment suggérer,élaguer,autour du noyau qu’est son argument pour qu’un LI AN(avec talent,avec recul et(?)une pointe d’ironie)ou un Battaglia(Mosquito, »maupassant »,pas cher,en vente partout)puissent trouver à prélever,à s’exprimer différemment et pour un prix qui vous fera sourire(Donc,OUI,j’ai aimé et je vais faire passer le mot à Montréal,prochainement)…Et,OUI(à nouveau),ton dessin me plait de plus en plus;

    • glorb dit :

      T’as raison Li-An, on achète, on causera après ! :D

    • Totoche dit :

      @julien :
      Gilles Ratier estime à 4.29 % le pourcentage d’adaptations littéraires en 2008 (154 sur 3592 nouveaux albums).
      Si l’on rapporte ces 154 adaptations (une tous les 2 jours !) aux 1547 nouveaux albums « franco-belges », cela représente tout de même 9.95 %.
      1 BD sur 10 ! (si je me suis pas gourré dans mes calculs)
      Ça commence à faire pas mal, non ?
      Donc, quelques soient les tirages, je maintiens ! ;-)

    • Li-An dit :

      @Totoche : ça ne m’inquiète pas outre mesure. Le pourcentage de romans adaptés au ciné dans l’année doit être bien plus important. Je pense que c’est une espèce de crise de croissance/confiance. Il faudra regarder dans trois ou cinq ans où on en est…

      @Boyington : oulala, c’est pas demain la veille. C’est en tous les cas une bonne nouvelle que le Furet en ait une grosse pile :-) Faut juste pas qu’elle reste grosse (la pile). Et merci d’avoir « à moitié » apprécié :-) C’est déjà ça :-)))

    • kris dit :

      Ton album favorablement chroniqué ce matin
      à la radio « couleur trois » (suisse) que j’écoute au boulot !

    • Li-An dit :

      Et lundi soir, 18h30 sur Orléans TV, vous pourrez me voir au journal :-)) Comment ça vous ne captez par Orléans TV ?

      Merci pour l’info, Kris.

    • Provisus dit :

      Pas d’excuse pour rater Li-An, on peut voir Orléans TV en live à cette adresse : http://www.orleanstv.fr/index.php

    • Li-An dit :

      Ah zut.

    • Totoche dit :

      Si tu croyais qu’on allait louper ça, c’est raté : Ça devrait être accessible demain.

    • Totoche dit :

      Waouh, vu ton planning de dédicace, ton Boule de Suif a l’air de cartonner ! Félicitations et bonnes balades !

    • Li-An dit :

      Oh, je serai très circonspect vis à vis du rapport nombre de dédicaces/succès d’album. Enfin, vaut mieux ça qu’une indifférence polie :-)

    • julien dit :

      Et ils sont trés sympa chez FRANCE3:Le 1er Février dans(L’EXCELLENT) »le cinéma de minuit »(de l’excellent Claude Jean-philipe),ils diffusent le « Boule de suif » de Christian Jaques,1945,(le réalisateur du sublime »les disparus de saint agil », »l’assassinat du père noel »…).Un hasard,ça?!
      Pour le rapport dédicaces/succés,je suis HELAS,de ton avis mitigé…Et puis les vieux et respectables Paapa,Azara…font beaucoup,beaucoup de dédicaces…C’est vraiment pour vendre leurs livres,je le crois…Mais je suis partial,je n’aime pas les foires du livres,les festivals,et les dédicaces…C’est une partie infime(et nombreuse à la fois)du public,tout aussi respectable par ailleurs.

    • julien dit :

      Euh…Et à quand LI AN sur France Culture,le vendredi à 15h00?Y a bien eu Alfred…

    • Li-An dit :

      Pas qu’Alfred d’ailleurs. Pour la collec, plusieurs auteurs ont eu droit à un passage à Radio France. Mais j’ai bien peur que l’effet de la nouveauté ne soit passé :-)

    • leblogabasile dit :

      Aaarghh… J’étais bien décidé à le prendre en passant à la F… l’autre jour, mais il n’y était pas. Peut-être un peu trop tôt/tard. De toute façon, autant combler mes lacunes en attaquant « Le Cycle de Tschaï ». A bientôt.

      • Li-An dit :

        Rhhha, il faut dénoncer cette librairie peut prévoyante ou mal gérée !!!

    • Li-An dit :

      Oui, plusieurs personnes m’ont averti :-) Je l’ai enregistré aussi. Pour tout ce qui concerne les adaptations, le plus simple est d’aller voir ici: http://www.maupassantiana.fr/Adaptations/accueil_adaptations.html

    • Boyington dit :

      Ben zut, j’ai failli le rater! « Boule de suif » version Micheline Presle est passé hier soir ou plutôt très tôt ce matin sur France 3. Programmé donc, et pas encore vu… Connais-tu ce film, Li-An, y en a-t-il d’autres qui ont été réalisés sur le sujet? Tiens, j’ai acheté le book pour lire l’original (ou relire? La mémoire me fait défaut)

    • Boyington dit :

      Bon, ben the page en question cannot be found, car le name a pu be changed, ou other thing :-) Pas grave, j’irai googliser ailleurs

    • Totoche dit :

      « Boule de Suif » en turc ? Ça sent le collector !

    • Li-An dit :

      J’ai déplacé le commentaire pour que ça fasse plus « cohérent ». Il est prévu en 3000 exemplaires à moins de 5 euros. Pas cher le collector :-)

    • muondo team dit :

      super ton blog ,génial les planches ,bravo et vive la BD!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>