Feux – Tome et Hardy (Dargaud)


Autant l’avouer tout de suite, j’ai acheté cet album unique­ment pour voir ce que Hardy avait pu faire. Le dessi­na­teur mythique de ”la patrouille des Libel­lules” devait se conten­ter de ”Pierre Tombal” ces dernières années et autant dire que j’ai été excité comme une puce à l’idée qu’il puisse faire autre chose. Franche­ment, je ne suis pas déçu : c’est sobre et efficace. Le scéna­rio de Tome me trans­porte beaucoup moins mais je n’ai jamais été un grand fan de son boulot donc pas de surprise parti­cu­lière.

> voir une planche

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

9 commentaires

  • J’ai lu cet album il y a peu, sans soupçon­ner une seule minute que son dessi­na­teur était le même Hardy que celui de Pierre Tombal et de la Patrouille des Libel­lules (qui figure pourtant en bonne place dans mon panthéon person­nel)! Je vais le relire à la lumière de cette révéla­tion.

    On apprend tous les jours quelque chose grâce au blog de Li-An. Merci blog de Li-An !

    • Pas tous les jours ou alors c’est de l’achar­ne­ment théra­peu­tique :-) On attend toujours le tome 2 de cette série d’ailleurs…

  • Fan de la patrouille des libel­lules et nette­ment moins de Pierre Tombal, j’avais adoré cet album
    Des nouvelles du tome 2 ? Il y avait aussi dans l’air un intégral prévu chez Glénat de La patrouille ?
    Moi qui suis loin de tout au Maroc, rensei­gnez moi, SVP !

    • Le projet doit être mort et enter­ré… Pour ce qui est de l’inté­grale de la Patrouille ; peut-être que les gens vraiment infor­més qui passent ici vont en savoir plus…

  • Je n’avais pas enten­du parler de cet album lors de sa sortie et ait été d’autant plus content de décou­vrir ce nouvel aspect du travail d’Har­dy dont je suis fan depuis Garonne et Guitare.
    Cet album lui permet effec­ti­ve­ment de donner la pleine mesure de son immense talent. ”Gueules”, cadrages, pleines pages sont un régal pour le lecteur sans jamais sacri­fier la narra­tion.
    L’his­toire m’a, quant à elle, saisi dès le début. Si le contexte paraît novateur la trame est effec­ti­ve­ment classique (élément pertur­ba­teur d’un ordre établi…).
    Mais la maîtrise de la mise en scène, la justesse des dialogues ainsi que le fait qu’on s’attache forcé­ment au seul humain de ce monde cruel ont permis que je ne lache pas cet album avant la fin et que je regrette grande­ment que la suite soit forte­ment compro­mise.
    Pour ma part, c’est l’un des albums que j’ai préfé­ré ces derniers mois. Il serait intéres­sant de savoir ce qu’en ont retenu ceux qui l’ont lu à sa sortie pour étoffer la critique.

  • Ah oui, bien sympa­thique même si très Web 1.0 :-)

    Je crois qu’il y a eu des critiques plutôt positives mais visible­ment, le public n’a pas suivi (enfin, pour qu’il n’y ait pas eu de tome 2). Ou alors le concept trop diffi­cile à tenir (ce devait être des publi­ca­tions très rappro­chées je crois).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *