Feux – Tome et Hardy (Dargaud)


Autant l’avouer tout de suite, j’ai acheté cet album uniquement pour voir ce que Hardy avait pu faire. Le dessinateur mythique de « la patrouille des Libellules » devait se contenter de « Pierre Tombal » ces dernières années et autant dire que j’ai été excité comme une puce à l’idée qu’il puisse faire autre chose. Franchement, je ne suis pas déçu: c’est sobre et efficace. Le scénario de Tome me transporte beaucoup moins mais je n’ai jamais été un grand fan de son boulot donc pas de surprise particulière.

> voir une planche

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

9 commentaires

  • J’ai lu cet album il y a peu, sans soupçonner une seule minute que son dessinateur était le même Hardy que celui de Pierre Tombal et de la Patrouille des Libellules (qui figure pourtant en bonne place dans mon panthéon personnel)! Je vais le relire à la lumière de cette révélation.

    On apprend tous les jours quelque chose grâce au blog de Li-An. Merci blog de Li-An!

    • Pas tous les jours ou alors c’est de l’acharnement thérapeutique :-) On attend toujours le tome 2 de cette série d’ailleurs…

  • Fan de la patrouille des libellules et nettement moins de Pierre Tombal, j’avais adoré cet album
    Des nouvelles du tome 2 ? Il y avait aussi dans l’air un intégral prévu chez Glénat de La patrouille ?
    Moi qui suis loin de tout au Maroc, renseignez moi, SVP !

    • Le projet doit être mort et enterré… Pour ce qui est de l’intégrale de la Patrouille; peut-être que les gens vraiment informés qui passent ici vont en savoir plus…

  • Je n’avais pas entendu parler de cet album lors de sa sortie et ait été d’autant plus content de découvrir ce nouvel aspect du travail d’Hardy dont je suis fan depuis Garonne et Guitare.
    Cet album lui permet effectivement de donner la pleine mesure de son immense talent. « Gueules », cadrages, pleines pages sont un régal pour le lecteur sans jamais sacrifier la narration.
    L’histoire m’a, quant à elle, saisi dès le début. Si le contexte paraît novateur la trame est effectivement classique (élément perturbateur d’un ordre établi…).
    Mais la maîtrise de la mise en scène, la justesse des dialogues ainsi que le fait qu’on s’attache forcément au seul humain de ce monde cruel ont permis que je ne lache pas cet album avant la fin et que je regrette grandement que la suite soit fortement compromise.
    Pour ma part, c’est l’un des albums que j’ai préféré ces derniers mois. Il serait intéressant de savoir ce qu’en ont retenu ceux qui l’ont lu à sa sortie pour étoffer la critique.

  • Ah oui, bien sympathique même si très Web 1.0 :-)

    Je crois qu’il y a eu des critiques plutôt positives mais visiblement, le public n’a pas suivi (enfin, pour qu’il n’y ait pas eu de tome 2). Ou alors le concept trop difficile à tenir (ce devait être des publications très rapprochées je crois).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *