Illustration n°52 : La Gatta et Beckhoff à l’honneur

illustration-52-couv

Le numéro 52 du fameux magazine consa­cré à l’illus­tra­tion états-unienne Illus­tra­tion présente deux artistes de poids : John La Gatta et Harry Beckhoff dont j’ai déjà montré le travail sur ce blog. L’achat était donc quasi­ment obliga­toire – nonobs­tant le prix du port qui est devenu incroya­ble­ment élevé pour ce genre de produit.

La Gatta

Star dans les années 1920/​30 des magazines presti­gieux de la Côte Est, il a subi de plein fouet l’évo­lu­tion des modes et a fini sa carrière comme ensei­gnant sans que ses élèves aient la moindre idée du travail qu’il a réali­sé. Spécia­liste de la femme sophis­ti­qué au dos nu irrésis­tible, son travail relâché me plaît énormément.
L’ama­teur n’appren­dra rien de plus que ce qu’il aura lu dans le livre qui lui est consa­cré – chronique rapide ici – mais comme ce dernier est devenu un peu diffi­cile à trouver, cet article est une bonne alter­na­tive. Sauf que j’ai trouvé la repro­duc­tion des œuvres assez lourdes, un peu écrasée.

illustration-52-la-gatta-01

illustration-52-la-gatta

Beckhoff

Harry Beckhoff est un des illus­tra­teurs US qui a travaillé durant les années 1930/​1960 (?) qui me semble parmi les plus sous-estimé. Son travail terri­ble­ment ligne claire inspi­ré par les illus­tra­teurs français des années 1920/​30 ne semble pas remuer les foules. Pourtant quelle clarté, quelle élégance dans la construc­tion ! L’article qui lui est consa­cré n’apprend pas grand chose : il avait sa petite vie tranquille et les médias spécia­li­sés ne se sont pas intéres­sés à lui de son vivant. Par contre, sa façon de travailler est soigneu­se­ment détaillée avec des exemples de ses crayon­nés prépa­ra­toires très précis et réali­sés sur des formats minus­cules de quelques centimètres.

On retrouve repro­duit ici la plupart des images qui traînent sur le Net – meilleures repro­duc­tion que pour La Gatta.

illustration-52-beckhoff-03

illustration-52-beckhoff-02

illustration-52-beckhoff-01

illustration-52-beckhoff

En complément

Un troisième article assez générique consa­cré aux affiches de la Seconde Guerre Mondiale clôt ce riche numéro que vous pouvez consul­ter ici : https://​issuu​.com/​i​l​l​o​m​a​g​/​d​o​c​s​/52 et acheter là (même en numérique): http://​www​.illus​tra​tion​-magazine​.com/.

#Mots-clefs :

!ABC Pour signa­ler une erreur ou une faute de français, veuillez sélec­tion­ner le texte en question et cliquer sur l’icône R en bas à gauche.

fille boutique inktober2021 opt 2
Partagez ce contenu

6 commentaires

  1. Ah,oui,Beckhoff est mieux servi.J’y admire le désir d’abso­lue clarté,joint à la finesse des coloris​.Et au cœur de cette clarté,un grand soin,d’un trait précis,de motifs,de détails.
    Bon,alors,du coup,ce cher La Gatta…

    • Beckoff est resté très moderne dans le trait – quoique moderne pour les vieux de mon genre qui ont connu les années 80 :-)

  2. J’en profite pour attirer ton atten­tion sur Morton Roberts (mais peut être le connais-tu déjà?),lointain descen­dant de David Roberts.
    On trouve hélas‑à ma connais­sance-peu de choses réelle­ment repré­sen­ta­tives de son travail sur le net;œuvre qui marqua notam­ment René Follet,dans la sensi­bi­li­té et le rendu.

Laisser un commentaire