Yohan Radomski (et son blog)

Incroyable mais vrai, je vais parler du blog d’un scéna­riste. Pour deux raisons : 1.il travaille avec Moniri M’Bae (dit Momo pour les intimes), un vieux copain du Margouillat et j’avoue que j’ai été épaté de tomber sur des dessins du gars Momo après plein de temps sans nouvelles. 2. il prépare un projet qui m’a l’air très sympa avec Vermot-Desroches au dessin 3. il habite en Pologne ou un truc comme ça je n’ai pas compris (c’est pour ça que ça ne fait que deux raisons).

taper dans l'arbre
clic
planche de Moniri à voir ici

les femmes à la maison !
clic
planche de Vermot-Desroches (à voir dans la rubrique ”projets BD” du blog en question)

Et l’adresse du blog de Yohan Radom­ski

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

14 commentaires

  • En fait, je vivais à Bordeaux jusqu’à présent, parta­geant un atelier avec les estimables Prudhomme, Dumon­theuil et cie, et rendant visite aux jeunes gars des éditions de la Cerise (un atelier voisin). Mais mainte­nant, j’enseigne le français en Pologne (pis j’ai des origines polonaises aussi). Ce week-end, c’est le festi­val bd de Lodz, donc je vais en parler :~)…

  • Tu donne­ras le bonjour à Moniri et bon festi­val (peut-être des surprises étonnantes :-)). En tous les cas, c’est sympa de voir passer les gens dont je parle.

  • je vois que tu as fais ton p’tit bonhomme de chemin depuis le lycée. Ravie de voir que tu as réali­sé une partie des tes rêves.
    Il m’arrive encore de rêver de toi après bientôt 20 ans, c’est flatteur non ?

    Bonne chance.

  • J’ai hésité (évidem­ment :-)) à laisser ce commen­taire fort surpre­nant et puis brusque­ment, je me suis rendu compte que ce message d’amour par delà les années ne devait pas m’être desti­né mais plutôt à Momo voire Yohan Radom­ski (ma vie senti­men­tale lycéenne a été terri­ble­ment pauvre, il faut bien l’avouer :-)).

  • Peut-être ce message m'était-il effectivement destiné. Cher K, j'ai aussi pensé à toi aujourd'hui en croisant quelqu'un te ressemblant. Hmmm, ici en Pologne, les élèves couvrent les murs du lycée de messages d'amour pour la Saint-Valentin. merde, ça y est j'ai le cafard !
    
  • Un commen­taire un peu étrange mais je ne vais pas censu­rer le message d’amour d’un père à son fils, quand même…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *