Will Eisner rempile

marche ou crève

pénuries dans l\'armée

les renforts

Ce serait dommage de gâcher les beaux liens propo­sés pas mes amis les visiteurs. Voilà donc un site qui recense tous les numéros illus­trés par le studio Will Eisner de 1951 à 1972 de PS Magazine, la publi­ca­tion officielle de l’Armée US chargée d’infor­mer le trouf­fion au combat et notam­ment tout ce qui concerne la mainte­nance du matériel.

Le site : VCU Libra­ries Digital Collections:Home
c’est un lien signé Provi­sus

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

20 commentaires

  • j’avais apper­çu un extrait de ce travail dans le recueil d’entre­tients : Eisner /​Miller (Rackham) mais je n’en savais pas plus. merci bien:)

  • Il est de ces auteurs qui vous mettent une gentille gifle mais de ces rebuf­fades qui vous font courir à vos crayons et pas à la déprime du style ” Je suis une crotte. Il a tout inven­té. J’arrête le dessin demain je brode”.
    J’ai décou­vert Eisner sur le tard (il a fallu que j’en range dans mon stock…la honte) mais c’est un maitre que ce Willy.

  • Will Eisner est vraiment un dessi­na­teur fabuleux. J’ai lu aussi un petit bouquin théorique qu’il a écrit et qui était très sympa. Il y raconte un peu sa façon d’envi­sa­ger la BD où dans l’image tout doit être tourné pour la compré­hen­sion du lecteur et le sens, d’où des mises en page qui dégou­linent chaque fois qu’il pleut etc.

  • J’ai retrou­vé ma cave sombre !
    Je recom­mence à me Gollu­mi­ser lente­ment.

    Pour réagir à ce que dit Glorb : J’ai loupé son bouquin
    ” l’art séquen­tiel ” et il est impos­sible à retrou­ver mainte­nant (en français je veux dire…). Je me contente des Scott Mac Cloud mais c’est pas pareil.

  • Je n’ai pas lu non plus les deux bouquins de Will Eisner (j’ai toujours hésité et voilà, on ne les trouve plus).

    Je vais sûrement bientôt passer te voir ami Stock­man…

  • J’avais trouvé ça à l’époque à la bibli Métro Télégraphe dans le XIe à Paris. Pas sur que ça puisse t’aider ceci dit. :)

    Scott mc Cloud il va être temps que je m’y mette !

  • On peut pas dire que c’est le meilleur de Eisner.
    Ceci dit, pour moi ce n’est pas un très grand dessi­na­teur, mais, par contre, un très grand auteur de BD.
    Son ”art séquen­tiel” est très intéres­sant, mais un peu trop (unique­ment) centré sur son propre travail. Il y fait d’ailleurs mention de ces fasci­cules et de sa vision de la BD appli­quée à ce genre de manuels profes­sion­nels.

    Petit complé­ment d’info sur le sujet et quelques liens, par ici :
    http://​biblio​dys​sey​.blogspot​.com/​2​0​0​8​/​0​4​/​w​i​l​l​-​e​i​s​n​e​r​s​-​p​r​e​v​e​n​t​a​t​i​v​e​-​m​a​i​n​t​e​n​a​n​c​e​.​h​tml

  • Ah, je ne suis pas d’accord. C’est un grand dessi­na­teur ! Il y a une fluidi­té dans son dessin qui est merveilleuse et j’adore ses ambiances. Je pense que c’est un peu pour ça que je n’ai pas acheté les ”art séquen­tiel”: il se basait sur son propre travail qui est quand même très parti­cu­lier.

  • Vasco, Li-An : non mais là, vous ne croyez pas que c’est du ”studio” ?
    En tous cas, ça fait vraiment ”M.A.S.H” et par ricochet ”Innom­mables” !
    On appré­cie tout le talent de Will Eisner dans le suspense insou­te­nable de la couver­ture du n° 191 et qui incite les bidasses à vite ouvrir leur journal : la parachu­tiste a‑t-elle de gros seins ?

  • A mon avis on le découvre dans le 192, après l’atter­ris­sage… (”Totoche et les gros seins”: Tabary n’aurait jamais osé un el titre…:-))

  • Moi c’est Caniff que j’pré­fère, ses super-lignes aux pinceau, le jeu des noirs, et… en plus y a des beaux navions parfois (des Mustang, des Libera­tor, tout ça…)
    Pour Caniff tapez 5.

  • Léonard et Michel-Ange aussi travaillaient ”en studio” (!!!!!) et plein d’artistes de tout temps. Ca n’enlève rien à leur talent…:-) Faut parfois déléguer, c’est tout.

  • Du ”studio” comme ça, j’en veux bien de l’autre. Merci pour ces couves, je ne connais­sais pas ce travail. Question bête, je me remets au Spirit et je n’ai ”que” les réédi­tions Soleil. Y en a t‑il d’autres intéres­santes et dispo­nibles facile­ment ? A par celles des Humanos d’il y a trente ans ? A moins que celles-ci fassent autori­té ? Désolé pour toutes ces points d’inter­ro­ga­tion, je suis en train de lire Doggy Bag de Djian et il abuse des questions.

  • Vents d’Ouest aussi a publié quelques histoires à une époque, il me semble, non ? Et il ya quelques compiles Echo des Savanes. Je serai incapable de te dire ce qu’il faut avoir absolu­ment lu. En théorie, les Humanos sont une espèce de sélec­tion sur une large période et on peut penser que c’est bien trié mais je ne peux pas en dire plus (il faudrait deman­der à Dionnet :-)).

  • Je ne crois pas avoir écrit que c’était du ”studio” et donc ”mauvais” (oui, oui, je sais, Franquin, Peyo, Romano Scarpa, Walt Disney, etc, etc, … travaillaient en ”studio” et que ce qu’ils faisaient étaient souvent génial :-) ) ,
    je me deman­dais juste, au vu de certains dessins, s’ils étaient tous de la main de Will Eisner que j’avoue ne pas bien connaitre (peut-être bien que oui, d’ailleurs) . (certains dessins me faisaient penser à ”du” Jack Davis pour tout dire …)
    Quelqu’un en sait il plus sur d’éven­tuelles colla­bo­ra­tion avec d’autres dessi­na­teurs US ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *