Wilhelm M. Busch, un illustrateur allemand à sortir de l’oubli

Atten­tion, décou­verte incroyable ! En fai­sant le ménage dans les favo­ris tem­po­raires de mon navi­ga­teur – je vous conseille d’ailleurs l’extension Read­la­ter pour Fire­fox) – je tombe sur le blog de Hans Bacher, un Alle­mand qui tra­vaille dans l’animation depuis qua­rante ans et qui enseigne le desi­gn pour films à Sin­ga­pore. Si je n’ai pas par­lé plu­tôt du blog en ques­tion, Ani­ma­tion Trea­sures, c’est qu’évidemment, je suis plus inté­res­sé par le des­sin que par l’animation. Sauf que Bacher porte une admi­ra­tion sans borne à un de ses com­pa­triotes com­plè­te­ment incon­nu dans nos contrées, Wil­helm M. Busch (1908 – 1987) (à ne pas confondre avec l’illustre créa­teur de Max et Mor­ritz 1832 – 1908). Ce der­nier Busch a visi­ble­ment beau­coup tra­vaillé dans l’illustration de lit­té­ra­ture jeu­nesse et son tra­vail incroyable, au sty­lo bille notam­ment, me rap­pelle deux illus­tra­teurs fran­çais que je défends vigou­reu­se­ment : Beu­ville et Billon.

busch cheval

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *