Virginia Frances Sterrett

symétrie

un oeuf

Virgi­nia Frances Sterrett est une illus­tra­trice améri­caine morte à l’âge de 31 ans (1900 – 1931). Dans la lignée de Dulac etc…, elle sort de l’oubli grâce à un site qui lui est dédié.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

9 commentaires

  • Je pense que les inspi­ra­tions sont les mêmes. Pour les curieux, il y a eu un passage sur Arte d’un vieux dessin animé russe qui faisait forte­ment penser à ”Princes et princesses” du même Ocelot mais que je n’ai pas pu enregis­trer…

  • Pour ”princes et princesses” la source d’ins­pi­ra­tion est sans aucun doute le travail de l’alle­mande Lotte Reinin­ger (je n’ai pas la télé, mais peut-être s’agit-il des ”aventures du prince Ahmed” dont tu parles).
    En cherchant (sur inter­net) il est assez facile de trouver ses courts films d’ani­ma­tion en ombres chinoises.

  • On est alors(1900 – 1931)en plein art nouveau…Il y a une”ligne”esthétique bien bien jolie chez elle;comme une rigueur qu’elle se serait imposée,le recours aux aplats(le dessin,pas la couleur,au contraire,raffinée,trés travaillée)qui offre un mélange décora­tif du plus bel effet…Les aspira­tions orientales(je pense à l’Ins­ti­tut du Monde Arabe)mais aussi un archi­tecte de cette époque:Horta.
    Admirable(Et Dulac aussi,tiens)Non mais quel bon blog..!

  • La maîtrise absolue de l’aqua­relle. Quelle belle prome­nade ! Là aussi si tu dégottes le livre, faut surtout pas manger ton choco­lat en le parcou­rant ;-) (T’as tort, Julien, c’est pas ”quel bon blog”, c’est le meilleur.) (Wah l’autre hé, la brosse à reluire…) (M’en fous ! Merci Li-An.) Le Roca il sera même pas foutu de la pomper, trop ardu pour lui, hi hi. Bon, sinon koikon­fé pour peindre à ce niveau-là ? Faut être tombé(e) dedans ? Pauvre de nous, tiens.

  • Je ne sais plus si je l’avais mention­né ici, mais dans le genre il y a un petit site bien fourni, mais malheu­reu­se­ment, encore une fois il n’est pas toujours évident d’y trouver ce que l’on cherche.

    Virgi­nia Frances Sterrett y est pour plusieurs ouvrages, c’est sur :

    Dans la galle­ry !

    hélas les repros ne sont pas toujours très bonnes, et surtout elles sont affublées d’un filigrane pas très discret, mais c’est mieux que rien (ou pire).

  • Je me suis toujours refusé à parler de Nocloo pour la simple raison qu’à l’époque ça ramait un max. Ça s’est un peu amélio­ré depuis mais les images sont telle­ment petites, filigra­née et la circu­la­tion dans le site peu intui­tif que je n’ai jamais dépas­sé les deux pages de surf…À noter que le site de l’ASIFA annonce une colla­bo­ra­tion avec Nocloo. On aura peut-être droit à des images correctes…
    Pour ce qu’y est de la technique aquarelle, j’ignore tout du travail des ces grands Anciens. Je suppose juste que ça prenait beaucoup de temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *