Vincent Perriot (Slow série)

Quand Vincent m’a envoyé ces images, je lui ai deman­dé l’auto­ri­sa­tion d’un publier une, puis deux puis trois puis toute la série. La voilà donc en atten­dant une hypothé­tique parution dans le fanzine SLOW à laquelle elle était desti­née.

clic l’image
les dents de sa mère prenez le train chien noir

sous les toits

couchés dans le foin un bon rhume raté

l'étroit mousquetaire

maj du 03/​01/​08 : finale­ment, c’est sorti en bouquin aux Éditions de la Cerise, voir mon billet |ici|

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

14 commentaires

  • Super.
    J’aime le noir et blanc en général.
    Ici c’est à la fois ”fouillé” et ”lache”, pas ”rigide”,
    plutôt détaillé, souple et frais.

    c’est noirci et ça ondule comme j’aime.

    En garde mammouth !

    Syl avec ses mots à lui de 2h du mat’ que je ne vais même pas relire

  • Bon, je vais arrêter les commen­taires ici, c’est un jeunot – il lui sort du lait quand on lui presse le nez- et il va prendre la grosse tête si ça conti­nue…

  • merci li-an, les images sont très bien présen­tées !

    cette série va grande­ment s’étof­fer dans les semaines qui viennent…

    affaire à suivre sur ce site !

  • Ah salut, Syl!… Je cherchais un Philippe qui dessine sur du sable…
    Comme y’a que moi ici, de philippe, ben alors c’est moi.
    Mais en ce moment, j’écris sur du sable.
    Oui, j’écris des blagues nazes sur le blog na… heu… nadmi­rable de Li An.

    Et puis…
    ah tiens ! il est là, Vincent Pierrot !
    Salut toi !
    Je ne retire rien de ce que j’ai dit plus haut.
    Et puisque tu es jeune, eh bien c’est encore mieux.

    Alors, haut la barre, haut les coeurs et bonne route !

  • Il prépare un album chez Aire Libre. Il va falloir patien­ter un peu. Sinon, ces illus­tra­tions ont été publiées dans un livre (cf. ma mise à jour du billet)

  • En zigza­guant de lien en lien à partir du billet d’aujourd’­hui, je tombe sur ce billet que je découvre (hé oui, en 2006 je ne connais­sais pas encore Le Blog…) … j’adore ! :-) Mais (snif) le lien vers le billet sur le bouquin est cassé…

  • A yé c’est corri­gé. C’était un résidus de mon ancien moteur de blog. Il va falloir quand même que je vérifie s’il n’y a pas d’autres problèmes de ce genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *