Valloton au Grand Palais

Hier, c’était sortie culturelle à Paris. Donc juste un petit mot sur Félix Valloton (1865-1925), peintre et graveur franco-suisse, qui semble n’en avoir fait qu’à sa tête. Les amateurs d’images connaissent plutôt ses xylographies mais la surprise venait des peintures qui semblent avoir influencé pas mal d’illustrateurs – sa peinture un peu plate rappelle les techniques à l’acrylique. Difficile de parler de tout car Valloton était très éclectique -oscillant entre peinture soignée et délire très relâché – mais certains tableaux ont gardé une modernité impressionnante.
Allez, je mets tout en vrac.

En bonus, il y avait Braque (1882-1963) et j’avoue que je me suis ennuyé assez profondément. Toutes ces recherches étaient probablement passionnantes à leur époque mais ça ressemble plus à de l’Histoire de la Peinture qu’à autre chose à mes yeux de béotien. Aucun soupçon d’émotion à la vue de choses inertes et intellectuelles au possible. Pour le coup, Valloton et ses cadrages qui rappellent le cinéma ou la photographie d’aujourd’hui faisait bien plus moderne.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *