Une croisière au hasard (Josépé – Scutella)

couv

Angoulême 2009 est ter­mi­né et avec lui ses ter­rasses bon­dées… Me voi­là de retour et j’en pro­fite pour saluer avec émo­tion tous ceux qui ont eu la patience d’écouter ma logor­rhée sans fin. Bise aux filles…
Alors, je sens comme une impa­tience dans mon public ché­ri. “Est-ce que Li-An a ache­té des trucs biens ?”. Ça, des trucs accro­cheurs, j’en ai vu mais crise ban­quaire oblige, j’ai dû faire des choix dra­co­niens. On pour­rait pen­ser que je vous dégot­te­rai la crème de la crème mais bon, c’est plu­tôt le coup de coeur, le hasard inno­cent et le copi­nage inten­sif. Et alors… Et alors.. ?

Scutella, on ne pou­vait pas les lou­per : affiches inon­dant les maga­sins angou­moi­sins (comme je le dis bien, main­te­nant), stand bien pla­cé… et cou­ver­tures agui­chantes. J’ai jeté mon dévo­lu sur le recueil d’images de Josépé, dans une cer­taine ten­dance de hachures légères qui vient de Sfar/Blain pour aller à Vincent Perriot (bon, moi aus­si, je hachure gaie­ment, je le recon­nais). L’intérêt de la hachure, quand elle est bien dense, c’est de créer des ombres, des effets de sou­ve­nirs, de choses esquis­sées et une dyna­mique inté­res­sante. Quant c’est asso­cié à une poé­sie intri­gante comme ici, je craque. Josépé est déjà connu des ama­teurs à ce que j’ai com­pris et son livre accom­pagne avec deux petits cama­rades la nais­sance des édi­tions Scutella, mai­son angou­moi­sine ambi­tieuse qui pré­sente de beaux objets très soi­gnés à un prix… assez cor­sé. Mais il parait que c’est ultra bio, alors… (les titres sont ceux de Josépé).

L'oiseau-tuteur

Le bal des poulpes

Les criquets

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

22 commentaires

  • Oh que c’est biau ! Les hachures, bien faites, j’adore ça. (Pour ça d’ailleurs que j’en fais depuis 35 ans!! Enfin, entre autre.) Pas à dire, le noir et blanc et gris en hachures, “soi­gnées”, ça jette.
    (Attention à la dégrin­go­lade des fans de cou­leur, lol.)

  • Josépé est connu pour avoir par­ti­ci­pé à l’aventure Coconino-World dont il est un des piliers. Son tra­vail sur la hachure me sur­prend agréa­ble­ment, très éloi­gné du sou­ve­nir que j’avais de lui.

  • Boyington lachant un “LOL”;je suis effon­dré.
    Le bon­heur de la hachure,c’est comme les petits points de Pichard,une dis­trac­tion heu­reuse du des­si­na­teur et un pro­lon­ge­ment de ce que devrait plus souvent-c’est le cas ici- sus­ci­ter une image,de l’imaginaire,un ton,une tension..?Mais alors Quid de la hachure chez un F.Schuiten par exemple?Chouette décou­verte.

  • Pas pu te saluer : trop de monde fai­sait la queue pour toi !
    Pas vu cet album, mais je trouve Josépé, un des piliers de Coconino World, très talen­tueux, j’ai un bon sou­ve­nir de son “gra­phis­graphe” ou “batis­graphe” ou un truc comme ça, son pro­jet de diplôme à l’école de l’image je crois. Zut je ne me rap­pelle plus le nom ni rien d’autre.

  • Tu rigoles ou quoi ? C’était assez calme à part le dimanche matin au tout début de la dédi­cace. La pro­chaine fois, tu feras un effort :-))

  • J’aurai peut-être dû lâcher un MDR pour ne pas que Julien s’effondre :-) Mais après tout j’ai quand même des ori­gines pour moi­tié anglaises, alors zut. Et pour­quoi j’aurais pas droit comme tout le monde au lol, d’abord, hein ? Sectaire, va.
    Et vive les hachures, pour l’imaginaire, le visuel et tout ce qu’on veut,même le petit bon­heur. Sans bou­der tout le reste.

  • @li-an : ben, 1) tu étais en train de des­si­ner et 2) que la file soit pour toi ou les autres, c’était dure de t’atteindre (je ne lutte jamais)

    lien mort

  • Et…As tu pu renouer des retrou­vailles émues avec Blutch..?Il pré­pare un bou­quin autour de…Catherine Deneuve(pardon à Boyington pour mon sectarisme,j’avoue des pen­chants réac…)

  • Des retrou­vailles émues avec Blutch ? Tu rigoles, il va me regar­der de tra­vers en se deman­dant qui je suis si j’ai le mal­heur de le saluer :-)

  • Jean-no, c’est le type qui fait des pho­tos en cas où il serait contes­té dans un com­men­taire sur un blog :-) On voit sur­tout que y’avait plein de monde à ma gauche :-) Mais on ne peut pas nier que je des­si­nais…

  • Mais…C’est un mon­tage ces photographies,enfin!Des auteurs sou­mis à la signa­ture à la chaine dans un espace si étroit,ça n’existe pas,voyons;ça n’est pas humai­ne­ment plau­sible…

  • C’est pas “Vortex” à Lens non plus, pff ! (ça va comme ça Julien?)J’ai aus­si hé hé ou hi hi, mais ça l’fait pas, trop rin­gard :-)
    Au final qu’est-ce qui est mieux ? Une file pous­sante style Mac Do, ou “bon, où y sont les gens ? Zont pas vu que je venais aujourd’hui”?

  • Il vaut mieux Mac Do pour l’ego (même si je n’ai jamais connu ça) mais l’idéal, ce sont des gens qui viennent petit à petit avec jamais plus de deux per­sonnes qui attendent…

  • Ha ! Je cher­chais des infos sur cette petite perle dégo­tée sur le site de Coconino World* et les pages que tu as scan­nées ont suf­fit à me convaincre : mon mail de com­mande viens de par­tir. Je suis impa­tient de m’embarquer dans cette croisière-là.

    Merci de ce coup de main invo­lon­taire ;-p

    Czek

    *http://​www​.coco​ni​no​-world​.com/​g​r​a​p​h​i​c​_​p​o​s​t​/​i​m​_​p​o​s​t​_​0​0​4​/​a​n​g​o​u​l​b​o​o​k​s​/​a​n​g​o​u​l​b​o​o​k​s​.​htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *