Tony et l’homme en habit (Huguette Carrière – Bibliothèque Rose)

Si j’ai acheté Tony et l’homme en habit, c’était évidem­ment au départ pour récupé­rer les illus­tra­tions de Daniel Billon. Et j’ai eu la curio­si­té de le relire…

Tony et ses deux amis, Bruno et Nanette, sont parti­cu­liè­re­ment excités : ils vont parti­ci­per au spectacle médié­val donné dans leur bonne ville de Carcas­sonne. Mais un mysté­rieux voleur sème le trouble dans la popula­tion et seul Tony semble en mesure de le contrer.

On retrouve évidem­ment le concept de gamins détec­tives qui, en partant d’Émile et les détec­tives d’Erich Kästner (1931) est ensuite passé par le Club des Cinq, Chat Tigre autres Alice. Il semble­rait que ce genre d’histoire soit passé de mode mais il m’a passion­né dans mon enfance et ces enquêtes qui fleurent bon la France profonde (un château mysté­rieux, un baron, un gitan injus­te­ment accusé…) a des vertus d’évasion qui fonctionnent au quart de tour chez moi.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

21 commentaires

  • L’internet confirme ses allures de paradis,modeste,pour les illus­tra­teurs comme DANIEL BILLON dont l’oeuvre n’existe plus,ne vit plus…Bon,et ben bravo LI AN.
    J’aime Billon,mais je reste réticent à ses couleurs…Je relève qu’AL COUTELIS a les m^mes quali­tés et défauts d’illustrateur instinctif;les couleurs comprises.Brillant,quand m^me…

  • Je connais mal le travail de Coute­lis mais il me semble que Billon tient mieux son dessin et ses couleurs que moi j’apprécie beaucoup :-)

  • J’aime bien moi aussi le rapport Dessin/​couleurs. Un mélange de person­nages modernes allié à un style qui flirte avec les pochades du 17ème, je pense aux dessins rapides de Rembrandt : ça rend l’ambiance encore plus fasci­nante.

  • Ah mais le rapport dessin-couleurs est savoureux;on sent son plaisir à plaquer les ombres douces sur son trait.Mais la technique(proche du dessin-reportage,croquis sur le vif)a ses limites et le procé­dé peine à se renouveler…Attendez,j’dis ça,z’avez pas vu mes couleurs.
    Mon point de vue est subjectif(oh:Pléonasme!)est s’exprime assez dans la lignée des autres auteurs de ces collec­tions comme BEUVILLE dont BILLON semblait s’approcher.Peut etre parce que BILLON souhai­tait se mélan­ger à une lignée BD avec la liber­té et l’énergie propre à l’illustration(Dieu qu’c’est confus mon auto-auto-justification;pauvre BILLON,comme je le malmène)…

  • Ah non ! Ah non, Julien tu en as trop dit : Montre nous zi tes couleurs mainte­nant!!

    Je précise que c’est sans risque, le neophyte que je suis appré­cie tous les styles. Mais la curio­si­té desor­mais attisée en demande plus…

  • Effet madelaine de Proust immédiat en voyant les illus­tra­tions de Bennet (et Morti­mer !). Sorties de leur contexte Biblio­thèque Verte, elles tiennent plutôt bien la route et n’ont pas vraiment vieillis à mon avis. Il y a un petit côté anglo-saxon -assez proche de Stead­man, dans ce trait dynamique et bien vivant non ? C’est peut-être parce que je n’arrive pas à faire abstrac­tion de l’environnement pré-Harry Potter des Bennet…
    Sinon, je n’avais jamais fait le rappro­che­ment avec le Daniel Billon de Pilote, qui faisait pas mal d’actus, avec l’affreux De Beketch. Son dessin, vague dans mon souve­nir, me semblait plus proche de Forest, à l’époque. Il a même travaillé avec lui sur Hypocrite je crois. Je m’en vas de ce pas aller vérifier ça !

    • Tout ce que tu dis est vrai. La tradi­tion de l’histoire de collège en Angle­terre remonte à Kipling. Et il a fait en effet du ”sous Forest” notam­ment un album intitu­lé Marie de Bois et les soeurs de la Côte avec Dubos au scéna­rio aussi bavard que du Forest.

  • Pas besoin de chercher beaucoup pour trouver des billets assez complets sur Daniel Billon sur le blog ”Le dessin” de Pat Rik que tu dois déjà connaître. Je suis assez nouveau et ne connais­sait pas.
    V’la le lien : http://​dessine​.blogspot​.com/​s​e​a​r​c​h​?​q​=​d​a​n​i​e​l​+​b​i​l​lon
    Il y a des illus­tra­tions de Tom Sawyer (ce que je préfère) et d’autres choses sur sa colla­bo­ra­tion avec Forest, il aurait bien fait un Barba­rel­la et un Hyppo­rite quand même !
    Par contre impos­sible de savoir ce qu’il est devenu…

  • J’avais fait en effet un billet à partir des illus­tra­tions de Tom Sawyer. J’ignore si un fanzine quelconque a réali­sé une bio/​biblio sur lui. Il faudrait s’y atteler :-)

  • Une chose étrange ‚en effet l’auteur(e) des ”Tony” est la mère d’un dessi­na­teur contem­po­rain que j’ai eu la chance de rencon­trer.

  • Bref rappel à Eric Tao(ça doit etre quequ’par ailleurs sur ce blog):Daniel Billon est décédé le 7 janvier 2004 à Fontainebleau.On retrouve l’essentiel de son travail dans L’HUMANITE,LE PATRIOTE,LE PROGRES,LA MONTAGNE,OUEST FRANCE,L’HUMANITE DIMANCHE,LE MIDI LIBRE,DERNIERES NOUVELLES D’ALSACE(…)où l’on peut lire diverses bandes quotidiennes:”Les misérables”,”Oliver Twist”,”Silas Marner”,”Consuelo”,”La vie de Robespierre”,”Trois ans de conquete de l’espace”,”L’étrange cas du docteur Jeckyll et Mr Hyde”,”Du reve à la réali­té”…
    6 épisodes de ”Vidocq” pour TELE GADGET(sc.Jean Ollivier)diverses colla­bo­ra­tions avec Lucques(pour MORMOIL)Cothias(pour OKAPI avec FORCE 9 en 1986,probablement sa dernière bande dessinée,peu aprés ”Marie de Bois,et les soeurs de la cote”avec la scéna­riste et coloriste Danie Dubos,1985,Dargaud).Il a bien dessi­né un BARBARELLA(L’écho des savanes,1982)mais pas d’histoire d’HYPOCRITE…Ses dernières réali­sa­tions seraient donc de 1986,mais peut etre a t’il encore assemblé,réalisé d’autres travaux d’illustrations..?(Sources:Louis Cance,Marc-André Dumon­teil)
    Un entretien(1988)avec Danie Dubos publié dans SAPRISTI m’apprend que Daniel Billon et elle étaient voisins d’atelier où il exercait en tant que peintre,sa vocation première.

  • C’est vrai j’avais lancé un pétard ‚mais je n’ai pas donné la solution ;
    Huguette carrière est la mère du dessi­na­teur ”Bézian” l’auteur de la B.D les ”gardes fous”.

  • Ca j’en était sur !
    Apprendre que l’auteur de ”tony” est la mère d’un confrère ‚c’est plus fort que de jouer au bouchon !
    J’ai rencon­tré Frédé­ric Bézian qui m’a confir­mé et qui m’as dédica­cé son album.
    Commme vous j’aime les illus­tra­tions de Billon qui ont marquées mon enfance surtout celle de ”Tony” et ”Bennett” ‚d’ailleurs je fais partie d’un forum de livres d’enfants qui s’interessent aussi aux illus­tra­teurs donc je suis preneur de tout les rensei­gne­ments que vous pouvez avoir sur Daniel Billon .
    Hervé 41

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *