Tony et l’homme en habit (Huguette Carrière – Bibliothèque Rose)

Si j’ai ache­té Tony et l’homme en habit, c’était évi­dem­ment au départ pour récu­pé­rer les illus­tra­tions de Daniel Billon. Et j’ai eu la curio­si­té de le relire…

Tony et ses deux amis, Bruno et Nanette, sont par­ti­cu­liè­re­ment exci­tés: ils vont par­ti­ci­per au spec­tacle médié­val don­né dans leur bonne ville de Carcassonne. Mais un mys­té­rieux voleur sème le trouble dans la popu­la­tion et seul Tony semble en mesure de le contrer.

On retrouve évi­dem­ment le concept de gamins détec­tives qui, en par­tant d’ Émile et les détec­tives d’ Erich Kästner (1931) est ensuite pas­sé par le Club des Cinq, Chat Tigre autres Alice. Il sem­ble­rait que ce genre d’histoire soit pas­sé de mode mais il m’a pas­sion­né dans mon enfance et ces enquêtes qui fleurent bon la France pro­fonde (un châ­teau mys­té­rieux, un baron, un gitan injus­te­ment accu­sé…) a des ver­tus d’évasion qui fonc­tionnent au quart de tour chez moi.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

21 commentaires

  • L’internet confirme ses allures de paradis,modeste,pour les illus­tra­teurs comme DANIEL BILLON dont l’oeuvre n’existe plus,ne vit plus…Bon,et ben bra­vo LI AN.
    J’aime Billon,mais je reste réti­cent à ses couleurs…Je relève qu’AL COUTELIS a les m^mes qua­li­tés et défauts d’illustrateur instinctif;les cou­leurs comprises.Brillant,quand m^me…

  • Je connais mal le tra­vail de Coutelis mais il me semble que Billon tient mieux son des­sin et ses cou­leurs que moi j’apprécie beau­coup :-)

  • J’aime bien moi aus­si le rap­port Dessin/couleurs. Un mélange de per­son­nages modernes allié à un style qui flirte avec les pochades du 17ème, je pense aux des­sins rapides de Rembrandt: ça rend l’ambiance encore plus fas­ci­nante.

  • Ah mais le rap­port dessin-couleurs est savoureux;on sent son plai­sir à pla­quer les ombres douces sur son trait.Mais la technique(proche du dessin-reportage,croquis sur le vif)a ses limites et le pro­cé­dé peine à se renouveler…Attendez,j’dis ça,z’avez pas vu mes cou­leurs.
    Mon point de vue est subjectif(oh:Pléonasme!)est s’exprime assez dans la lignée des autres auteurs de ces col­lec­tions comme BEUVILLE dont BILLON sem­blait s’approcher.Peut etre parce que BILLON sou­hai­tait se mélan­ger à une lignée BD avec la liber­té et l’énergie propre à l’illustration(Dieu qu’c’est confus mon auto-auto-justification;pauvre BILLON,comme je le mal­mène)…

  • Ah non! Ah non, Julien tu en as trop dit: Montre nous zi tes cou­leurs main­te­nant!!

    Je pré­cise que c’est sans risque, le neo­phyte que je suis appré­cie tous les styles. Mais la curio­si­té desor­mais atti­sée en demande plus…

  • Effet made­laine de Proust immé­diat en voyant les illus­tra­tions de Bennet (et Mortimer !). Sorties de leur contexte Bibliothèque Verte, elles tiennent plu­tôt bien la route et n’ont pas vrai­ment vieillis à mon avis. Il y a un petit côté anglo-saxon -assez proche de Steadman, dans ce trait dyna­mique et bien vivant non ? C’est peut-être parce que je n’arrive pas à faire abs­trac­tion de l’environnement pré-Harry Potter des Bennet…
    Sinon, je n’avais jamais fait le rap­pro­che­ment avec le Daniel Billon de Pilote, qui fai­sait pas mal d’actus, avec l’affreux De Beketch. Son des­sin, vague dans mon sou­ve­nir, me sem­blait plus proche de Forest, à l’époque. Il a même tra­vaillé avec lui sur Hypocrite je crois. Je m’en vas de ce pas aller véri­fier ça !

    • Tout ce que tu dis est vrai. La tra­di­tion de l’histoire de col­lège en Angleterre remonte à Kipling. Et il a fait en effet du “sous Forest” notam­ment un album inti­tu­lé Marie de Bois et les soeurs de la Côte avec Dubos au scé­na­rio aus­si bavard que du Forest.

  • Pas besoin de cher­cher beau­coup pour trou­ver des billets assez com­plets sur Daniel Billon sur le blog “Le des­sin” de Pat Rik que tu dois déjà connaître. Je suis assez nou­veau et ne connais­sait pas.
    V’la le lien : http://dessine.blogspot.com/search?q=daniel+billon
    Il y a des illus­tra­tions de Tom Sawyer (ce que je pré­fère) et d’autres choses sur sa col­la­bo­ra­tion avec Forest, il aurait bien fait un Barbarella et un Hypporite quand même !
    Par contre impos­sible de savoir ce qu’il est deve­nu…

  • J’avais fait en effet un billet à par­tir des illus­tra­tions de Tom Sawyer. J’ignore si un fan­zine quel­conque a réa­li­sé une bio/biblio sur lui. Il fau­drait s’y atte­ler :-)

  • Une chose étrange ‚en effet l’auteur(e) des “Tony” est la mère d’un des­si­na­teur contem­po­rain que j’ai eu la chance de ren­con­trer.

  • Bref rap­pel à Eric Tao(ça doit etre quequ’par ailleurs sur ce blog):Daniel Billon est décé­dé le 7 jan­vier 2004 à Fontainebleau.On retrouve l’essentiel de son tra­vail dans L’HUMANITE,LE PATRIOTE,LE PROGRES,LA MONTAGNE,OUEST FRANCE,L’HUMANITE DIMANCHE,LE MIDI LIBRE,DERNIERES NOUVELLES D’ALSACE(…)où l’on peut lire diverses bandes quotidiennes:“Les misérables”,“Oliver Twist”,“Silas Marner”,“Consuelo”,“La vie de Robespierre”,“Trois ans de conquete de l’espace”,“L’étrange cas du doc­teur Jeckyll et Mr Hyde”,“Du reve à la réa­li­té”…
    6 épi­sodes de “Vidocq” pour TELE GADGET(sc.Jean Ollivier)diverses col­la­bo­ra­tions avec Lucques(pour MORMOIL)Cothias(pour OKAPI avec FORCE 9 en 1986,probablement sa der­nière bande dessinée,peu aprés “Marie de Bois,et les soeurs de la cote“avec la scé­na­riste et colo­riste Danie Dubos,1985,Dargaud).Il a bien des­si­né un BARBARELLA(L’écho des savanes,1982)mais pas d’histoire d’HYPOCRITE…Ses der­nières réa­li­sa­tions seraient donc de 1986,mais peut etre a t’il encore assemblé,réalisé d’autres tra­vaux d’illustrations..?(Sources:Louis Cance,Marc-André Dumonteil)
    Un entretien(1988)avec Danie Dubos publié dans SAPRISTI m’apprend que Daniel Billon et elle étaient voi­sins d’atelier où il exer­cait en tant que peintre,sa voca­tion pre­mière.

  • C’est vrai j’avais lan­cé un pétard ‚mais je n’ai pas don­né la solu­tion;
    Huguette car­rière est la mère du des­si­na­teur “Bézian” l’auteur de la B.D les “gardes fous”.

  • Ca j’en était sur!
    Apprendre que l’auteur de “tony” est la mère d’un confrère ‚c’est plus fort que de jouer au bou­chon!
    J’ai ren­con­tré Frédéric Bézian qui m’a confir­mé et qui m’as dédi­ca­cé son album.
    Commme vous j’aime les illus­tra­tions de Billon qui ont mar­quées mon enfance sur­tout celle de “Tony” et “Bennett” ‚d’ailleurs je fais par­tie d’un forum de livres d’enfants qui s’interessent aus­si aux illus­tra­teurs donc je suis pre­neur de tout les ren­sei­gne­ments que vous pou­vez avoir sur Daniel Billon .
    Hervé 41

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *