Sveta Dorosheva

Sveta Dorosheva est israé­lienne et son tra­vail, à la limite du manié­risme, pos­sède une fac­ture clas­sique fas­ci­nante.

la danse de la mort

amour éternel

chapeau pointu

pique sylvestre

trio gagnant

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

2 commentaires

  • Sublime.Et ces ornements,ce coté 1900,sont gra­cieu­se­ment repensés.Tiens,sans grand rapport,j’ai pen­sé à Marie-Christine Demeure dont le tra­vail pui­sait un peu dans cette culture “classique”,à ses débuts.

  • Ah, c’est rigo­lo, j’ai relu il y a très peu de temps son his­toire de Cendrillon dans *Spirou. Mais je n’ai pas trou­vé d’images 1900…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *