Spectrum 12 (Cathy Fenner & Arnie Fenner – Underwoodbooks)


Tous les ans, Cathy et Arnie Fenner se démènent comme de beaux diables pour sortir « the Best Contempory Fantastic Art », concept fourre-tout qui regroupe des illustrations de SF, fantastiques, héroïques fantaisies et n’importe quoi d’autre qui sorte un peu de l’ordinaire. En fait, le concept du bouquin en limite la portée et disqualifie légèrement l’adjectif « best ». En effet, les Fenner lancent chaque année un appel aux artistes pour qu’ils envoient leurs œuvres. Ensuite, un jury de professionnels reconnus votent à « bulletin secret » (c’est un peu plus simple et complexe à la fois) pour sélectionner les illustrations à publier et mettent en avant les deux meilleures dans chaque catégorie ( publicité, livres, comics, scupltures, presse, « institutionnal »(?) et non publiés). On imagine très bien que beaucoup de très grands noms n’ont pas le courage ou l’envie d’envoyer quoi que ce soit ce qui limite la portée de l’évènement (sans compter ceux qui pourraient rentrer dedans mais qui ne connaissent pas le bouquin, surtout hors des USA) mais du fait de l’ouverture d’esprit des Fenner, que leur carnet d’adresse soit bien rempli (ils travaillent dans l’édition à ce que j’ai cru comprendre) et de la bonne distribution de l’objet, chaque parution de Spectrum reste un grand moment dans le monde de l’illustration « de genre ». De nombreux français y participent (Manchu fait même la 4° de couverture cette année) et j’imagine que le nombre de participants est croissant.
Le livre est décomposé à chaque fois de la même manière. D’abord un petit édito, une présentation du jury (cette année Jon Foster, Irène Gallo, Anita Kuntz, Karen Palinko, David Stevenson et William Stout), une chronique très riche sur l’état du monde du graphisme de genre aux USA durant l’année écoulée (où on suit la dégringolade régulière du marché du comics notamment), un Grand Master Award (cette année H.R. Giger. Moebius l’a obtenu en 2001) et enfin les œuvres dans l’ordre des catégories indiqué plus haut . On termine avec un index de tous les artistes publiés avec leurs coordonnées professionnelles. Il y a 208 page en couleurs et cela fait un très bel ouvrage à un prix convenable (29,95 $ aux USA pour la version souple).
Cette année est un peu en retrait (à mon goût) par rapport aux numéros 9 ou 10. Il faut être conscient que si tous les artiste publiés sont d’excellents techniciens, il y a quand même énormément d’œuvres « pompières » dans le mauvais sens du terme. À côté de cela, beaucoup de choses étonnantes trouvent leur place et méritent le coup d’oeil et l’achat.
Pour ce numéro 12, j’ai choisi une aquarelle de Omar Rayyan, qui s’est spécialisé dans les illustrations animalières. Mon côté Macherot, sans doute…


clic l’image

Le site officiel ici.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *